Forum Africa Health ExCon en Egypte : Jean-Jacques Mbungani présente la situation de la couverture vaccinale en Afrique et en Rdc

Le Ministre de la Santé Publique, Hygiène et Prévention, Dr Jean-Jacques Mbungani Mbanda, séjourne depuis trois jours au pays de Pharaon.

Le dimanche 5 juin 2022, le numéro Un de la Santé en République Démocratique du Congo a pris part active au lancement des travaux du Forum Africa Health ExCon dont l’ouverture officielle a été présidée par le président de la République Arabe d’ Égypte, Abdel Fattah El-Sisi.

Ces assises visent à solidifier et renforcer les relations et l’unité entre les Etats africains dans le domaine de la santé.  Elles ouvrent surtout les portes pour une immense exposition du secteur de la santé.

Le Forum est centré autour du thème : « La promotion de la santé dans le continent, à travers la promotion de la production et de l’approvisionnement en médicament locaux ».

Il faut noter que plusieurs membres des différents gouvernements africains, sont également intervenus au cours de la deuxième journée de ce Forum Africa Health ExCon en Egypte.

Pour ce, le ministre Jean-Jacques Mbungani a   également saisi cette occasion  pour faire un plaidoyer sur la situation de la vaccination en Afrique en général et dans son pays, la RDC en particulier. Devant un parterre d’experts, bailleurs de fonds et partenaires internationaux,  le ministre congolais de la Santé Publique, Hygiène et Prévention, a brillé, par son exposé dans lequel il  a présenté un tableau bilan de la couverture vaccinale sur l’ensemble du continent. Il s’est basé sur les estimations de couverture telles qu’indiqué par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et l’UNICEF, de 1980 à 2019.

Selon les statistiques, les pays de l’Afrique du Nord ont atteint une couverture de 88%, alors que celle de l’Afrique de l’Est et du centre était estimée à 66% (performances les plus faibles lorsque l’on considère les régions du monde).

Cependant, certains pays Africains situés dans la région de l’Afrique centrale ont enregistré des performances au-delà de la moyenne régionale. En 2019, parmi les 10 pays ayant plus d’enfants zéro – doses (non vacciné en DTC1) dans le monde, trois se situaient en Afrique dont le Nigeria (2, 400,000), la RD Congo (1, 403,000) et l’Ethiopie (691 000). Pour mon pays.

Plus récemment, a indiqué le ministre  congolais de la Santé,  les pays Africains n’ont pas été épargnés par la survenue de la pandémie de COVID-19. Celle-ci a été un nouveau chapitre menaçant les progrès des performances en matière de vaccination.

Pour Dr Jean-Jacques Mbungani, de nombreux pays dont la RDC  ont connu les chocs qui ont mis en péril leur vaccination à la suite de cette pandémie ainsi que l’éclosion des épidémies à Maladie à virus Ebola, rougeole, polio ainsi que les ruptures de stocks en vaccins. Après cette conférence, le ministre de la Santé Publique, Hygiène et Prévention  a profité de l’occasion pour visiter quelques stands  d’exposition de circonstance.

Signalons en passant que cette exposition couvre plusieurs hectares et réunit plusieurs acteurs du domaine de la santé du monde sous l’égide de la valeur africaine.

Arrivée le 4 juin dernier au Cœur, le ministre Jean-Jacques Mbungani avait, bien avant, participé à la 4ème Session ordinaire du Comité Technique Spécialisé sur la Santé, la population et le contrôle de drogues.  Cette rencontre  convoquée par l’Union  Africaine a été placée sous le thème : « Faire progresser l’action en faveur de la sécurité sanitaire et du bien-être socio-économique de la population africaine : la nutrition comme intervention de valeur ».

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube