François Mazanga Mazarin : «L’UDPS a une forte capacité de résilience »

Depuis un certain temps, l’actualité politique est dominée par les divergences ouvertes au sein de l’UDPS/Tshisekedi, lesquelles divergences ont culminé avec la déchéance du Président intérimaire, l’honorable Jean-Marc Kabund-a-Kabund le 29 janvier 2022. Donnant son point de vue, M. François Mazanga Mazanga Mazarin est revenu sur la situation qui prévaut au sein de l’UDPS/Tshisekedi. Ancien Secrétaire National chargé des Droits de l’homme dans le Comité Kabund-a-Kabund, c’est un Pionnier qui a longtemps vécu dans l’ombre du Président Etienne Tshisekedi wa Mulumba dont il a été longtemps membre de son Cabinet, qui s’exprime. Recruté par le Co-Fondateur Ilunga wa Mulamba connu sous le sobriquet de « En faveur de qui », Monsieur Mazanga Mazarin n’a évolué que dans ce parti depuis 1987.

D’entrée de jeu, le Pionnier Mazanga Mazarin fait un témoignage éloquent sur le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo : «Je connais physiquement et personnellement le Président Tshisekedi Tshilombo. Fils biologique et idéologique du Président Etienne Tshisekedi wa Mulumba d’heureuse mémoire, le Président Tshisekedi Tshilombo est aussi Co-Fondateur de l’UDPS. Pionnier et pour avoir vécu longtemps dans le sillage du Sphinx de Limete, je me suis considéré comme le fils idéologique de ce dernier. Je tiens à témoigner que le Président Fatshi qui accompagnait souvent son père lors de différentes relégations décidées par les dictatures de Mobutu et de Kabila père, est un grand combattant de l’UDPS qu’il connaît très bien dès le bas-âge et dont il maitrise tous les textes légaux. »

L’avènement du Combattant Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo à la magistrature suprême de notre pays ne peut surprendre personne : «Nous qui avons milité avec lui, sentions sa détermination d’aller très loin. Très courageux, il s’était préparé dans l’ombre de son illustre père. Il a passé dix ans à la tête de la diplomatie du Parti avant d’accéder à sa présidence. Son passage aux relations extérieures de l’UDPS lui permit de côtoyer d’importantes personnalités mondiales comme les Macron, les Biden, Poutine, Alpha Condé, Thabo Mbeki, Zuma, etc… »

Très sage, le Président Fatshi saura surprendre

Au sujet des tensions qui couvent au sein de l’UDPS/Tshisekedi, l’ancien Secrétaire National en charge des droits de l’homme est catégorique : «Le Président Tshisekedi Tshilombo connaît très bien son parti. Il sait comment mettre fin aux conflits qui rongent l’UDPS. Très sage, il pourra surprendre à tout moment. C’est un aigle qui se rend distrait avant d’entrer en action et quand le besoin se fait sentir. J’imagine que la plupart de ses collaborateurs ne le connaissent pas. Car, le jour où le Président Tshisekedi Tshilombo entrera en action, il y aura de pleurs et de grincements des dents. L’un des meilleurs élèves tshisekedistes, le Président Fatshi agira dans la sagesse le moment venu. Raison pour laquelle nous qui le connaissons, demeurons calmes et lui faisons confiance. »

Selon lui, les causes des conflits de l’UDPS/Tshisekedi sont imputables à l’individualisme : «Les causes majeures des conflits de notre Parti sont dues à l’individualisme, à la mauvaise foi, au manque des perspectives d’avenir.  Bientôt, ça prendra fin. Le Directoire composé du Secrétaire Général Augustin Kabuya Tshilumba, du Président de la CDP Victor Wakuenda Bukasa et du Président de la CEP Jacquemain Shabani a été dernièrement mis en place pour résoudre tous les problèmes internes.»

S’agissant du rejet du Directoire par le Secrétaire Général Augustin Kabuya Tshilumba, le Pionnier Mazanga Mazarin l’a minimisé : « Le Directoire n’est pas officiellement installé mais il existe. Partout où il est passé, le Secrétaire Général Kabuya n’a pas contredit la résolution 003/UDPS/CDP/4me Sex Extra/2022 du 29 Janvier 2022 portant élévation d’un Secrétaire Général, fonction qu’il occupe. C’est un faux problème. A mon avis, c’est la personne de Victor Wakuenda Bukasa qui dérange.

Le Pionnier Mazanga Mazarin a profité de cette occasion pour s’exprimer sur l’Union Sacrée: «Le Président Tshisekedi Tshilombo est un véritable félin qui est conscient que l’Union Sacrée de la Nation est constituée, dans la majeure partie, des assassins, des criminels politiques et parfois économiques dont la plupart sont là depuis les Présidents Mobutu, Kabila Père et Kabila Fils. A ma connaissance, le Président Fatshi sait les gérer. C’est rare de trouver parmi eux des hommes politiques sérieux. Or, il existe beaucoup de Congolais consciencieux et responsables qui, malheureusement, évoluent encore en dehors de la gestion de la chose publique. »

Il justifie son combat politique en paraphrasant l’américain Martin Luther King : «Un homme meurt lorsqu’il refuse de défendre ce qui est juste. Un homme meurt lorsqu’il refuse de prendre position pour ce qui est vrai. Cette phrase de Martin Luther King s’applique difficilement dans notre microcosme congolais. »

Le combat des Pères Fondateurs de l’UDPS

Le Pionnier François Mazanga Mazanga Mazarin est revenu sur les principes qui ont conduit le combat des Pères Fondateurs de l’UDPS : «Je tiens à rappeler des principes qui ont conduit le combat des Pères Fondateurs de l’UDPS. Ils se sont battus pour l’instauration de l’Etat de droit fondé sur une société libre, pluraliste, démocratique, contractuelle et fraternelle ; l’existence d’une économie sociale ; la prédominance d’une société respectueuse des libertés et des droits fondamentaux ; la mise en place d’une saine politique de justice sociale ; la transparence dans la gestion de la chose publique. »

L’ancien Secrétaire National en charge des droits de l’homme s’étonne du spectacle offert par la classe politique nationale : «La classe politique congolaise m’étonne. Vous trouverez un seul politicien avec 150 immeubles, 80 voitures de luxe ; tout cela sans gêne. Faut-il rappeler qu’un politicien comme le feu Président Joseph Kasa-Vubu a laissé deux parcelles, l’une sur l’Avenue Inzia et l’autre sur l’Avenue de l’Enseignement. Le Premier Ministre Patrice-Emery Lumumba, pour sa part, a aussi laissé l’unique parcelle du Boulevard du 30 Juin. Voici des hommes politiques congolais dignes et sérieux. A mon avis, un bon politicien est celui qui travaille pour son Peuple, qui œuvre pour l’intérêt collectif de sa société. »

Hostile à la géopolitique

Il s’est aussi exprimé sur la géopolitique: «La géopolitique est un faux problème. C’est une invention purement congolaise inventée dans le but de nuire. Le Congo a un problème spirituel et politique. Le jour où les Congolais comprendront que nous devons être ensemble pour l’intérêt du pays, nous ne parlerons plus de la géopolitique. Nous avons besoin d’hommes sages, compétents, prêts à travailler pour l’intérêt national. La géopolitique, c‘est une cause de sous-développement de notre pays depuis plus de 50 ans. Elle nous a apporté que divisions, querelles régionales, claniques et autres. »

En guise de conclusion, l’ancien Secrétaire National a rejeté la mauvaise propagande selon laquelle l’UDPD n’aurait pas de cadres capables de relever les défis : «Je suis contre cette mauvaise propagande. L’UDPS, notre Parti Politique, regorge des compétences capables de relever les défis. »

André Kadia Bilala/Cp

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube