Genre : Le mouvement « Rien sans les femmes en plaidoyer chez Denis Kadima

Une délégation du mouvement associatif « Rien sans les femmes » , conduite par Fifi Baka, le porte-parole national, qu’accompagnaient 15 membres de cette association, a devisé avec le président de la Commission électorale nationale et indépendante (CENI), Denis Kadima Kazadi.

Les membres de cette organisation qui milite en faveur de la représentation égalitaire homme/femme dans les instances décisionnelles à tous les niveaux de la RDC, ont fait le déplacement au siège de la CENI pour exprimer leurs préoccupations contenues dans un argumentaire qu’elles ont remis au président Denis Kadima Kazadi.

« Nous sommes en mission de plaidoyer avec un échantillon des points focaux de ‘’Rien sans les femmes’’ venus de différentes provinces pour pouvoir mener notre démarche au niveau de la Ceni, l’organe chargé de l’organisation des élections, en faveur d’une plus grande participation des femmes aux prochaines échéances électorales. Nous lui avons exprimé nos attentes relatives à l’intégration intégrale de nos congénères. Cet argumentaire a été finalisé lors de notre dernière activité et produit après la lecture « genre » que nous avons faits sur la loi électorale pour qu’il puisse s’impliquer et le porter, étant entendu que la Ceni joue le rôle de conseiller en matière électorale. Surtout parce que nous savons qu’en ce moment des travaux sont en train d’être réalisés au niveau du Parlement concernant les réformes électorales », a relevé Fifi Baka qui s’est réjouie de l’attention toute particulière accordée par le président de la Ceni à leurs desiderata.

Formant le vœu de voir la Ceni intégrer leurs préoccupations dans tout ce qu’elle est en train de faire comme suivi en lien avec la loi électorale en révision à l’Assemblée nationale.

Fifi Baka portant la voix de l’ensemble des membres du mouvement *Rien sans les femmes* a dit garder bon espoir que ces attentes seront acheminées auprès des instances habilitées au regard des assurances reçues du président Denis Kadima Kazadi.

Les assurances de Denis Kadima

« Le président de la Ceni nous a vraiment rassurées de toute son implication et d’ailleurs nous lui avons fait savoir que nous le considérons désormais comme notre champion « genre » en matière électorale. Surtout qu’il s’est ouvert à nous en relevant que le concept est pris en compte aussi bien au sein de l’institution au niveau du personnel que sur ce qui se fera lors de prochaines opérations qui seront réalisées en faveur d’une représentation plus considérable des femmes dans ce qui sera pris en compte dans le cadre du processus électoral en cours dans notre pays », a-t-elle conclu.

Voulant marquer particulièrement cette circonstance, pour le raffermissement des rapports entre la Ceni et cette association, la délégation a consenti à remettre au numéro un de la Centrale électorale, comme trace de leur passage, des signes distinctifs du groupe : un pin’s que Denis Kadima Kazadi a arboré, à l’issue des échanges, comme un œillet à la boutonnière en plus d’un drapelet et d’un pagne frappé aux couleurs de l’association.

Créé en mars 2015, « Rien sans les femmes », avec des composantes à l’échelle nationale (26 provinces), est un mouvement de la société civile et de différents activistes congolais défendant les droits des femmes en RDC. Luttant pour l’élimination de toutes les formes de discrimination, « Sans les femmes » allie la mobilisation communautaire à des actions de plaidoyer au niveau local, provincial, national et international afin que soient effectivement mis en œuvre les engagements pris par l’État congolais en matière de parité.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube