Goma : Constant Ndima fait la restitution du séminaire sur l’éthique et la déontologie militaire

Après avoir participé à Kinshasa au séminaire sur l’éthique et la déontologie militaire, le gouverneur de province, le Lieutenant Général Constant Ndima a restitué lundi 23 mai à ses troupes le condensé de cet atelier.

Devant plusieurs officiers militaires des FARDC, le gouverneur a pu expliquer de fond en comble la quintessence de ce séminaire afin qu’eux-aussi puissent aller faire la vulgarisation. L’autorité provinciale se dit satisfaite des échanges qu’il y a eu entre lui et les militaires sur l’éthique et la déontologie militaire. Lui et les FARDC ont renouvelé leur loyauté au président de la République.

« A notre retour ici en province, nous devons faire la restitution aux forces armées en province pour qu’en tout cas qu’ils puissent faire la vulgarisation. Je suis satisfait puisqu’il y a eu interaction entre nous et les unités Fardc dans la salle, entre nous et les officiers, parce que même dans nos recommandations, nous irons jusqu’à faire les états généraux de l’armée, » a expliqué le gouverneur.

Il ajoute que les militaires FARDC qui ne respectent pas l’éthique et la déontologie, c’est une haute trahison et doivent être condamnés.

« C’est une haute trahison pour ces militaires qui ne respectent pas l’éthique et la déontologie et ils doivent être sanctionnés », ajoute-t-il.

Le but ultime poursuivi de ce séminaire est d’inculquer la notion d’une gestion responsable des ressources matérielles, financières et humaines dans le chef des commandants et surtout de leur permettre d’intérioriser profondément la notion de redevabilité. Et ce, afin de devenir véritablement un leader et modèle pour les autres et les collaborateurs sûrs pour sa hiérarchie et permettre aux participants de s’imprégner et d’intérioriser tous les préceptes qui fondent la discipline au sein des services de défense et de sécurité.

Comme l’a souligné le Chef de l’État dans son allocution d’ouverture, il sera principalement question de dresser un état des lieux adapté aux défis juridiques et disciplinaires liés au respect ontologique, mais aussi relatif à la gestion des ressources de l’armée, facteurs incontournables de contre-performance opérationnelle des FARDC.

Gloire Balolage depuis Goma

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube