Guéguerre continuelle à la FCB : Mukandi Manda réplique aux propos du Général Ilunga Luyoyo

A la Fédération Congolaise de Boxe ‘’FCB’’, la situation est loin de s’éclaircir. Sur le terrain, les trois camps qui se disputent sa paternité continuent leur bon chemin chacun dans sa direction. Pour ceux qui l’ignorent, on a le camp présidé par le Général Ilunga Luyoyo, le camp présidé par Aimé Mfita Luvumbu et le camp présidé par Mukadi Manda. Mais entre les trois, la guéguerre demeure. Ci-dessous deux réactions qui en disent long :

Des propos du Général Ilunga

S’adressant à Flory Movoto, le Général Ilunga Luyoyo débite ce qui suit : ‘’Analphabète, tu oses m’injurier-toi. Tu passes à la télévision débiter des mensonges. Un peu de respect. Je ne t’ai jamais injurié. Oh, il a volé. J’ai volé ton père ?…tu es arrivé trop loin Flory, moi aussi je vais te montrer qu’à un moment donné la justice, le droit appartient à tout le monde. Que ça soit la dernière et la première fois…’’.

Réaction virulente de Mukandi Manda à ces propos

En réaction aux propos ci-dessus, Mukadi Manda a réagi en ces termes : ‘’Monsieur le Divisionnaire adjoint Luyoyo. Vous nous avez insultés. Et c’est la moindre des choses de vous répondre. L’opinion n’a pas oublié que l’Union européenne vous a classé comme sanguinaire de la Rdc. L’opinion n’a pas oublié que vous avez détourné l’argent d’Ilunga Makabu, champion du monde de boxe. S’il n’avait pas découvert et ben, et aussi si nous n’avions pas décrié la situation depuis longtemps que vous détournez l’argent des boxeurs, on en serait pas là. Vous avez accepté à quel titre de retourner cet argent ? Vous devriez avoir honte. Ayez honte au moins et donc, ne vous prenez pas à insulter les autres. Vous insultez les autres mais l’on n’a jamais vu la copie de votre diplôme d’Etat. Vous êtes arrivé à la tête de la Fédération sans aucun document juste avec la caution d’argent. Le diplôme d’Etat enfermé dans une malle à Lubumbashi n’est jamais venu jusqu’aujourd’hui. Et ben, vous deviez avoir honte M. l’ex-président de la Fédération, M. le commissaire divisionnaire adjoint. Arrêtez parce que les temps ont changé. L’état de droit est égal pour tous. Mais vous, vous avez les mains sales. Et donc, taisez-vous’’.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube