HCR fête 70 ans de protection vitale pour les personnes déracinées

Ce jour marque le 70è anniversaire de la Convention de 1951 relative au statut des réfugiés, un traité international essentiel. Selon le HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, il est plus urgent que jamais de se réengager en faveur de ses principes fondamentaux et d’en retrouver l’esprit.

 « La Convention continue de protéger les droits des réfugiés à travers le monde entier », a déclaré Filippo Grandi, Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés.  « Grâce à la Convention, des millions de vies humaines ont été sauvées. Soixante-dix ans après sa rédaction, il est crucial que la communauté internationale défende ses principes. »

Le chef du HCR s’est dit alarmé par les récentes tentatives de certains gouvernements d’ignorer ou de contourner les principes de la Convention, qu’il s’agisse d’expulsions et de renvois de réfugiés et de demandeurs d’asile aux frontières terrestres et maritimes, ou de propositions de transfert forcé vers des pays tiers, durant la période de traitement de leur demande d’asile, sans garanties suffisantes de protection.

S’exprimant 70 ans jour pour jour après la présentation de la Convention de 1951 relative au statut des réfugiés aux Etats pour signature, Filippo Grandi a déclaré que le traité était une composante essentielle de la législation internationale sur les droits de l’homme et qu’il demeurait tout aussi pertinent aujourd’hui qu’au moment de sa rédaction et de son adoption.

 « Le langage de la Convention est clair quant aux droits des réfugiés et demeure applicable dans le contexte actuel de défis et de crises d’urgence sans précédent – tels que la pandémie de la Covid-19 », a déclaré Filippo Grandi.

Le HCR est officiellement présent en République démocratique du Congo depuis 1975. « Nous nous réjouissons de la collaboration avec le gouvernement congolais qui a abouti notamment à la promulgation de la loi n°021/2002 du 16 octobre 2002 créant la Commission Nationale pour les Réfugiés pour un meilleur suivi de la situation des réfugiés en RDC », a déclaré Mme Liz Kpam Ahua, Représentante du HCR en RDC.

La Convention de 1951 relative au statut des réfugiés et le Pacte mondial sur les réfugiés, plus récent, appellent tous deux à la coopération internationale pour trouver des solutions pour les réfugiés. Filippo Grandi a souligné la nécessité pour la communauté internationale de respecter les principes clés de la protection des réfugiés tels qu’énoncés dans la Convention, notamment le droit d’une personne fuyant la persécution de ne pas être renvoyée vers une situation de danger.

Le 70è anniversaire de la Convention sur les réfugiés survient quelques mois seulement après que le HCR ait célébré ses sept décennies d’existence en tant qu’organisation mondiale mandatée pour la protection des personnes déracinées.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube