Identification et enrôlement des électeurs : Denis Kazadi annonce la publication du calendrier électoral le mois prochain

Le Président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Denis Kadima Kazadi, a lancé officiellement la campagne de sensibilisation à l’identification et l’enrôlement des électeurs, à Béatrice hôtel, devant le gotha des représentants de deux Chambres du parlement, du corps diplomatique et les médias et des organismes internationaux.

« Votre présence est la manifestation de votre engagement à accompagner le processus électoral et d’y participer. Il connaîtra en décembre 2022 le lancement de la révision du fichier électoral. Mon équipe et moi travaillons dans un contexte différent et sommes à engager à faire les choses différemment. Nous voulons impliquer toutes les parties prenantes au parcours sinueux du cycle électoral en cours jalonné des contraintes de tous ordres. Nonobstant ces contraintes, la Ceni est décidée à tout mettre en œuvre pour accomplir la mission légale qui lui est assignée. Celle d’organiser, en toute indépendance et impartialité, les scrutins libres démocratiques et transparents. Pour y parvenir, la Ceni a développé deux outils essentiels : la Feuille de route du processus électoral 2021-2027 publiée le 3 février 2022 et le Plan stratégique et opérationnel 2022-2026 adopté au mois de janvier dernier », a relevé le Président Denis Kadima Kazadi.

Non sans en avoir donné la substance de leur contenu. « La Feuille de route énumère les grandes opérations préélectorales et post-électorales que la Ceni compte organiser. Il s’agit notamment de la cartographie opérationnelle qui a permis de dresser la cartographie des centres d’inscription, ensuite l’opération d’identification et d’enrôlement des électeurs qui sera lancé au mois de décembre 2022. Vient après l’organisation des élections directes et indirectes du cycle électoral et enfin les activités de pérennisation du processus électoral. Quant au Plan stratégique opérationnel, il est décliné en cinq piliers : la construction d’une image de la Ceni qui renforce sa crédibilité, l’amélioration de la qualité des services rendus pour accroître l’efficacité, le renforcement des relations avec les parties prenantes pour une plus grande confiance, la construction d’une nouvelle culture d’inclusivité pour une plus grande adhésion et enfin l’engagement d’une politique de mobilisation et de gestion durable et efficace de ses ressources pour assurer la pérennité de la Ceni », a renchéri le numéro un de la Centrale électorale.

Explicitant ses propos, Denis Kadima Kazadi a mis en avant, dans cette démarche, l’étroite collaboration entre son institution et l’Office national d’identification de la population (ONIP) et l’Institut national des statistiques (INS), annonçant le calendrier électoral à venir.

« La mise en œuvre de ces deux outils qui seront bientôt complétés par le calendrier électoral le mois prochain constitue un véritable challenge pour l’équipe dirigeante de la Ceni qui n’attend ménager aucun effort pour ce faire. La présente opération d’identification et d’enrôlement des électeurs est menée en étroite collaboration avec l’ONIP et l’INS. Cette mutualisation opérationnelle va consister à la mise en commun des ressources humaines, techniques, logistiques et matérielles pour les activités communes. Je sollicite l’implication et l’accompagnement de toutes les parties prenantes au processus électoral dans la mobilisation de la population congolaise résidant aussi bien au pays que celle résidant dans les cinq pays sélectionnés notamment l’Afrique du Sud, la Belgique, le Canada, les États-Unis et la France. Cela assurera le succès de cette opération et va permettre à la Ceni de constituer un fichier électoral conforme aux normes et standards internationaux débouchant sur l’octroi des cartes d’électeurs. En plus, ce fichier électoral sera utile non seulement à la Ceni ais aussi à l’ONIP, lorsqu’il s’agira de poursuivre l’opération d’identification de la population pour la délivrance de la carte nationale d’identité », a-t-il explicité.

En introduction de cette cérémonie, le 2e Vice-président,  Didi Manara Linga, par ailleurs superviseur des activités de sensibilisation a souligné le caractère fondamental de la sensibilisation pour ratisser large en suscitant un intérêt majeur.

« La sensibilisation d’une opération de cette envergure a l’avantage de conscientiser et mobiliser les citoyens, en vue d’intégrer le fichier électoral, de manière à être le plus inclusif possible. Et pour porter le message partout, l’idéal est de tisser avec les partenaires un maillage pour qu’aucune portion du territoire ni une couche de la population ne reste en marge. Pour ce faire, la CENI utilise des approches de communication adaptées à chaque cible. Des dépliants, des affiches, les médias et tous les autres canaux possibles avec des messages spécifiques », a dit le 2e Vice-président.

Il a rappelé les activités préparatoires ayant précédé cette grande opération lancée ce jour : l’acquisition des kits d’identification et d’enrôlement des électeurs, les tests grandeur nature et la formation imminente des préposés qui se préparent à la tâche. Relevant qu’une caravane motorisée devrait sillonner les grandes artères de la capitale.

Et pour lier l’acte à la parole, une caravane à grand renfort des messages conçus à cet effet s’est ébranlée aussitôt à l’issue de la cérémonie, en vue d’une large vulgarisation. Cette cérémonie était entrecoupée d’une saynète des artistes comédiens poussant, eux aussi, à la roue de la sensibilisation pour une meilleure adhésion de la population à cette opération.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube