Jean-Jacques Mbungani fustige la faible couverture vaccinale (0, 31%) qui rend vulnérable la Rdc

Au  Conseil des ministres de ce 21 janvier, le ministre Jean-Jacques Mbungani épingle 3 points liés à son secteur. Il s’agit de la situation épidémiologique de la Covid-19 en RD Congo ; La situation épidémiologique des maladies sous surveillance, plus particulièrement le choléra, la rougeole et le Monkey Pox ; L’état d’avancement des négociations avec le banc syndical des professionnels de santé et administratifs des services publics de l’état et le gouvernement congolais.

Sur la situation épidémiologique de la Covid-19, Dr Jean-Jacques Mbungani note qu’en date du 21 janvier 2022, le cumul des cas confirmés est de 84 401 (dont 2 probables) et celui des décès de 1295, soit un taux de létalité stabilisé à 1,5%.

Bien que la vaccination contre la Covid-19 se poursuit dans 15 provinces du pays avec les différentes gammes de vaccins disponibles, la faible couverture vaccinale estimée à 0,31% rend vulnérable la République Démocratique du Congo à des prochaines éventuelles vagues. A cet effet, le ministre de la Santé Publique, Hygiène et Prévention a signifié les efforts qui  ne  cessent d’être  déployés sous son autorité pour  améliorer   l’accès, l’utilisation des vaccins contre la covid-19 et la sensibilisation sur les mesures barrières, seuls moyens permettant de lutter efficacement contre cette pandémie.

Sur la situation épidémiologique des maladies sous surveillances, plus particulièrement le choléra, la rougeole et le Monkey Pox,  le ministre de la Santé Publique, Hygiène et Prévention a dressé un tableau des activités en rapport avec la lutte contre ces épidémies qui demeurent un problème majeur de la santé Publique dans le pays.

D’après lui,  la situation du choléra est préoccupante dans la ville de Kalemie au Tanganyika et dans la ville de Ruzizi au Sud-Kivu pour lesquels quelques campagnes de vaccination ont été planifiées.

S’agissant de la rougeole, bien que des flambées des cas ont été enregistrées dans quelques zones de santés du Kwango et du Sud-Kivu, des activités de prises en charges médicales sont assurées ainsi que les ripostes vaccinales organisées.

Et de la situation du Monkey Pox, 25 cas ont été enregistrés, repartie dans la zone de santé de Bikoro à l’Equateur, la zone de santé de Tunda dans le Maniema, la zone de santé de Bosomondana dans la Mongala et les zones de santé de Bena Dibele, Dikungu, Lomela et Vanga Kete dans le Sankuru.

Le ministre de la Santé Publique, Hygiène et Prévention a terminé son adresse sur l’état d’avancement des négociations avec le banc syndical des professionnels de santé et administratifs des services publics de l’Etat et le gouvernement congolais, qui, à l’issue de plusieurs mois de négociations, tenant compte de toutes les revendications, un protocole d’accord sanctionnant la fin de la grève a été signé avec le banc syndical le jeudi 20 janvier 2022 à l’Hôtel du Gouvernement et occasionné la reprise du travail sur toute l’étendue du territoire national.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube