Journée de la jeunesse de l’UDPS: Augustin Kabuya interpelle certains jeunes qui se laissent manipuler

L’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) a commémoré dans un hôtel de la place, la journée de la jeunesse du parti célébrée chaque le 15 août. Selon le programme, le Président a.i de l’UDPS, l’honorable Jean-Marc Kabund et le Secrétaire Général Augustin Kabuya devaient intervenir sous le thème : « La jeunesse de l’UDPS face au défi de la conservation démocratique du Pouvoir». Invitée à cette activité,  la Première dame, Mme Denise Nyakeru Tshisekedi devait plancher sous le sous-thème : « Place de la femme dans le leadership congolais». Pour sa part, le ministre de la Jeunesse et de la nouvelle citoyenneté, Yves Bunkulu, devait exploier le sous-thème ayant trait à la Citoyenneté,  Jeunesse et Démocratie. Tandis que la porte-parole adjointe du Chef de l’Etat parlera des « Réalisations du Chef de l’état à Mi-parcours».

Dans son intervention, indique une source qui suit les travaux, sans ambages, Augustin Kabuya Tshilumba, Sg de l’UDPS a reproché à la jeunesse congolaise dans son ensemble une certaine légèreté face à la manipulation de certaines personnes, notamment les acteurs politiques. Le Secrétaire général de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) a fait cette déclaration ce mercredi 11 août 2021, à l’occasion de la célébration de la Journée de la jeunesse de son parti.

« (…) chers jeunes de l’UDPS (…), c’est avec un regret de constater que la jeunesse, d’une manière générale, est en train d’oublier son objectif principal. Aujourd’hui, je constate que la jeunesse est en train d’accompagner les gens (…) engagés à détruire leur avenir moyennant les billets verts, quelque chose que nous ne pouvons pas accepter », a-t-il déploré.

« A titre d’exemple », a expliqué Augustin Kabuya, « la plupart des jeunes, pour des raisons que eux-mêmes savent, sont en train de cautionner le mal seulement pour leur propre intérêt (…). Quand on touche à quelqu’un qui est reconnu coupable pour sa mégestion de la chose publique, on va recourir à la jeunesse (…) pour parler au nom de leurs provinces d’origine (…). C’est toujours la jeunesse qu’on manipule ».

Alors que, a poursuivi le numéro deux (2) du parti présidentiel, le Chef de l’État, lui, ne cesse de s’engager chaque jour pour la promotion de cette jeunesse. Il a, à cette occasion, invité la jeunesse de l’UDPS à faire preuve d’un comportement modèle en ne cédant à aucune manipulation.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube