Journée internationale des infirmiers : Le personnel soignant affiche un tôt trop de vaccination dans la lutte contre la Covid-19

Chaque 12 mai de l’année, le monde célèbre la journée internationale de l’infirmier sous le thème:  » l’émergence de l’infirmier dans la science ». En ville de Goma, les infirmiers ont été à l’honneur à travers des manifestations organisées à cette circonstance au cours desquelles ils ont exprimé leur soutien dans la lutte contre la pandémie de Covid-19.

Réunis au sein de leur corporation, le conseil provincial de l’ordre des infirmiers du Nord-Kivu, un accent particulier a été mis sur la sensibilisation et le soutien dans la lutte contre la pandémie de coronavirus et du respect des mesures barrière, a indiqué Joseph Kambale Makundi, président du Conseil provincial de l’ordre des infirmiers du Nord-Kivu, qui reconnaît que le tôt de vaccination contre la Covid-19 du personnel soignant est estimé à 1 %, alors qu’il est appelé à servir de modèle à la communauté.

« Voilà pourquoi les infirmiers se mobilisent aujourd’hui pour dire que l’engagement communautaire commence par moi infirmier, médecin, ça commence par nous les professionnels de santé, nous tous nous devons nous engager à la vaccination massive et à la lutte, effectivement, le tôt est à 1 %,  le tôt est encore faible pour le prestataire des soins en globalité, nous devons d’abord nous protéger nous même avant de protéger la population », indique-t-il.

Joseph Kambale Makundi renseigne également qu’au Nord-Kivu, seules 2349 infirmiers sont inscrits dans l’ordre des infirmiers, celui-ci a insisté sur le fait que les pratiques illégales de cette profession sont à décourager par l’application de la justice.

« Les pratiquants de la profession, j’ai bien dit que nous sommes la première province inscrite à l’ordre des infirmiers et il y a des pratiquants illégaux qui existent que nous devons maintenant conférer devant la justice, a envoyant la liste de ses infirmiers que nous avons identifié au gouverneur de province a lui de le mettre dans la main de la justice », ajoute-t-il.

C’est une occasion pour réaffirmer son attachement à vouloir améliorer les conditions de travail des professionnels de l’art infirmier. En effet, la pénibilité de ce métier, notamment dans les hôpitaux, est intenable au point que nombre d’infirmiers et d’infirmières quittent la profession au bout de quelques années, créant par là même, une réelle pénurie auprès du patient, ce qui aggrave encore les conditions de travail.

Cette journée du 12 mai est célébrée dans le monde comme jour d’anniversaire de la naissance de Florence Nightingale, elle a posé les bases de la profession infirmière contemporaine. Ses contributions sont nombreuses : elle a été la première personne à définir que chaque patient a des besoins individuels, que le rôle de l’infirmière vise à satisfaire ces besoins et elle a pris en compte les dimensions santé-maladie des soins infirmiers.

Gloire Balolage/Goma

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube