Journée mondiale des hépatites virales: Le gouvernement invite la population à adhérer aux différentes campagnes de dépistage

C’est  sous le thème : « Un avenir sans hépatites » que la Rdc a commémoré la Journée mondiale des Hépatites. A l’occasion, le ministre de la Santé, au nom du gouvernement de la République milite pour qu’ensemble, nous poussions mesurer l’ampleur, mais aussi l’impact des Hépatites afin de mieux organiser la riposte dans les 516 zones de santé qui constituent les espaces au sein desquels la lutte contre les maladies en général et la riposte contre les hépatites en particulier doivent être organisée.

« Avec vous, je constate que la lutte contre les Hépatites est une aventure humaine », explique-t-il, avant de citer  l’Organisation des Nations Unies s’est fixée l’horizon 2030 pour atteindre les objectifs durable (ODD) dont le 3ème se rapporte à la santé et au bien-être.

En effet, l’Organisation Mondiale de la Santé a mis à la disposition des pays membres des orientations stratégiques qui s’adapteraient à leurs contextes respectifs pour organiser la riposte contre la menace des Hépatites, cette dernière dénombre plus de 400 milles cas d’hépatites B et C dans le monde avec plus de 1.400.000 décès de cas dénombrés par an suite à cette maladie.

Dans notre pays la RDC, martèle-t-il, des études éparses font état d’un taux de prévalence des Hépatites de 7% dont 4% pour l’hépatite B et 3% pour les hépatites C ; ce qui représente plus ou moins 700.000 personnes vivant avec cette maladie silencieuse et mortelle.

Un autre constat nous enseigne que la majorité des congolais à tous les niveaux ne semblent pas connaitre les hépatites B et C ni la lourde menace qu’elles font peser sur la santé et le bien-être.

La RDC est gravement impactée par les menaces virales : le VIH, les maladies à Virus Ebola, la Covid-19 et les virus des Hépatites B et C pour ne citer que ceux-là. Un effort  mondial a permis d’infléchir significativement les taux du Paludisme, de la Tuberculose et du VIH, tandis qu’un grand nombre des pathologies dites négligées dont les hépatites virales B et C sont en train de gagner du terrain dans le pays.

Fort des recommandations de l’ONU (17 ODD) et des orientations stratégiques de l’OMS et les réalités sus-évoquées sur la propagation des hépatites en RDC, le gouvernement de la République dirigé par le Premier ministre Sama LUKONDE sous l’égide du Président Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo, invite la population à adhérer aux différentes campagnes de sensibilisation et de dépistage des Hépatites afin de contribuer à l’éradication de cette pathologie à l’horizon 2030.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube