Kananga : Les forces vives remercient le Gouvernement pour le lancement des travaux de Kalamba-Mbuji

La situation sécuritaire et sociale, le désenclavement de la province, l’électrification ainsi que la desserte en eau potable de ce coin de la République, et tant d’autres sujets étaient au cœur de tous ces échanges que le Chef du Gouvernement a eus avec ces différentes couches de la population.

Après la visite de différents sites, dont le site Katambayi de l’Université de Kananga, l’Académie militaire de Kananga, le stade des jeunes de Katoka, le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, a accordé une série d’audiences tour à tour aux députés nationaux et sénateurs, aux députés provinciaux, aux chefs traditionnels, aux chefs des confessions religieuses, ainsi qu’aux forces vives de la province du Kasaï-Central.

Et ce, après avoir présidé la réunion de sécurité à laquelle avaient pris part le Ministre d’État en charge des ITPR, le Ministre des Droits humains, le gouverneur de province, les Officiers militaires et de la police, le chef de division de l’ANR et quelques conseillers principaux du Premier Ministre.

La situation sécuritaire et sociale, le désenclavement de la province, l’électrification ainsi que la desserte en eau potable de ce coin de la République, et tant d’autres sujets étaient au cœur de tous ces échanges que le Chef du Gouvernement a eus avec ces différentes couches de la population.

« Nous sommes venus lui faire part de différents problèmes de notre peuple. On a parlé de l’électricité, des routes principales et de desserte agricole. Le Premier Ministre nous a dit qu’il a pris bonne note et dans les jours à venir, une solution sera trouvée quant à nos préoccupations », a fait savoir l’Honorable Donatien Kapongo Munyoka, Député national et président du caucus du Kasaï-central.

Les chefs traditionnels se réjouissent notamment de l’ouverture de Kananga par l’Angola avec le Projet de modernisation de la route Kalamba-Mbuji (230 km) lancé par le Président de la République.

 » Nous sommes dans un grand pays. Nous sommes dans une province où nous ne sommes pas moins de six millions d’habitants. Mais, il n’y a que 2% de la population qui travaille. On a quand même estimé qu’on fasse des choses dans cette province. C’est-à-dire que les routes doivent être construites. La route Kalamba-Mbuji va nous relier à l’Angola d’ouvrir pas mal de frontières. Aujourd’hui, nous sommes pratiquement enfermés. On ne peut pas attendre seulement Matadi, qui est trop loin, à peu près 2000, 3000 kilomètres. Alors que si la marchandise venait de Lobito, sur la route de Kalamba-Mbuji, cela prend 2 ou 3 jours pour arriver ici », a souligné Chef Kalamba Diyi Clémentin, président provincial de l’Alliance nationale des autorités traditionnelles du Congo, ANATC.

Avec la société civile du Kasaï Central,  dix points ont été passés en revue concernant les problèmes sociaux.

 » Les forces vives ont eu le privilège de rencontrer le Premier Ministre en mission à Kananga. Nous lui avons exprimé nos désidératas et nos préoccupations profondes, que nous avons résumé en dix points. Nous avons parlé naturellement du projet Katende qui doit reprendre ses travaux. On a souhaité qu’avant la fin de son mandat, le programme de démobilisation, désarmement, à base communautaire puisse s’étendre dans la région du Kasaï pour prendre en compte les ex-miliciens de Kamwena Nsapu. On a demandé que les fonds des survivants victimes des violences en temps de conflit puissent couvrir aussi la région du Kasaï. On a demandé au Chef du Gouvernement d’activer le programme de développement agro-pastoral, non seulement pour nous aider à résoudre la question de sécurité alimentaire, mais aussi pour donner de l’emploi à nos jeunes », a confié Albert Kyungu, rapporteur de la société civile Kasaï-central.

Signalons que c’est tard dans la nuit que le Premier Ministre Sama Lukonde a clôturé sa journée de travail du dimanche 11 septembre 2022 à Kananga.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube