Karaté : Nancy Tshaba insiste sur l’importance de la médecine du sport

Rencontrée dans les couloirs du Centre national de médecine du sport (CNMS), Nancy Tshaba s’est confiée à nos fins limiers : Depuis que j’ai commencé ma carrière de sportive professionnelle, je n’ai jamais travaillé en l’absence de corps médico-sportif… Je suis très en forme et très bien prise en charge ici au CNMS », a-t-elle dit.

Plusieurs fois championne, Nancy Tshaba exhorte les sportifs à comprendre le pourquoi de la médecine du sport.  » En fait, j’ai compris que la médecine sportive est un sacerdoce… Parce que je suis ici au centre pratiquement tous les jours… Grâce à mon certificat médical de non conciliation pour laquelle j’ai payé une seule fois pour le contrôle… Et depuis, chaque fois que je suis au centre, l’on s’occupe de moi intégralement. Et actuellement, tous les matins après mes entraînements, lorsque je suis au CNMS pour la kiné, Mme Geba Nelly est toujours là comme tous les autres membres du corps médical qui m’entourent. Je veux dire par là qu’avec les spécialistes, l’on se sent mieux et en sécurité…, Je suis persuadée que les fédérations n’expliquent pas assez bien aux athlètes l’importance de la médecine du sport », a-t-elle confié.

Actuellement, Nancy Tshaba a quitté la compétition et s’est spécialisée en coaching. A ce titre donc, elle est entraîneur adjoint de l’équipe nationale de Karaté de la RDC.

Hana Kele

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube