Kinshasa : Chérubin Okende inaugure la « tour de contrôle » de l’OGEFREM

Ça y est. L’Office de gestion du fret multimodal (OGEFREM) dispose désormais d’un service qui gère une architecture informatique et des télécommunications nécessaires au traitement et suivi en temps réel du mouvement des marchandises en partance et/ou à destination de la RDC.

La « tour de contrôle », c’est son appellation, a été inaugurée ce mercredi 15 juin 2022 à Kinshasa par le ministre des Transports, voies de communication et désenclavement, Chérubin Okende. Devant plusieurs responsables de différents services et structures de son secteur, le patron des Transports en RDC a salué l’avènement de ce centre névralgique de l’Ogefrem, avant de féliciter les dirigeants actuels de cet office avec à leur tête le Directeur général Justin Lem’s Kamwanya.

Importance

La « tour de contrôle » de l’Ogefrem qui est connectée au système de tracking international des marchandises et aux outils de géolocalisation assure la traçabilité du fret quelque soit leur origine à travers le monde. Elle tire les informations qu’elle traite à partir de l’application informatique sur le suivi des cargaisons développée par l’Ogefrem en rapport avec la fiche électronique des renseignements à l’importation (FERI), l’attestation de destination ainsi que la fiche électronique des renseignements à l’exportation (FERE).

L’occasion était indiquée pour le DG Lem’s Kamuanya de présenter les différents avantages qu’offre cet outil tant à l’État congolais qu’aux organismes publics en passant par les opérateurs économiques, sans oublier les étudiants et chercheurs. La tour de contrôle va entre autre permettre à l’Etat congolais de lutter contre la fraude douanière et de communiquer au cordon douanier la vraie valeur des produits importés ou exportés. Elle va contribuer aux impératifs de sécurité nationale ainsi qu’à l’obligation de la transparence. Pour les autres organismes publics, la tour aidera à anticiper et optimiser les opérations portuaires par la réduction des frais et du temps de stationnement au terminal maritime ou au port sec.

Cet important outil de travail permettra aux opérateurs économiques d’assurer la traçabilité et le suivi de la marchandise de bout en bout et d’anticiper sur les opérations de dédouanement par la mise en place d’un plan financier et d’estimer à l’avance les droits de douane à percevoir au profit du trésor public. La tour de contrôle aide enfin à lutter contre le vol et la perte des cargaisons de marchandises importées à l’étranger. Un véritable outil qui vient soulager tout le monde.

David Fidèle Luzolo

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube