Kinshasa : Les médias en lignes obligés de se mettre au garde-à-vous

Dans le but rendre les médias en ligne aujourd’hui très viable et dans un contexte de concurrence, le ministère de la Communication et médias a communiqué le montant de 3.000$, que doit payer chaque média en ligne pour se mettre en ordre avec l’État congolais.

Ce message a été passé par le représentant du Secrétaire général au ministère de Média, Me  Maxime Wawina, ce vendredi 17 juin 2022  au cours d’un atelier sur « la fiscalité des médias : enjeux pour un nouveau modèle économique pour les médias numériques », organisé au Centre culturel Boboto, dans la commune de la Gombe.

Maxime Wawina a éclairé que ceci vise à mettre de l’ordre. « Nous avons une multitude de médias. Chacun se lève un bon matin et se crée un média. Plus les médias naissent en désordre, plus la négligence, la déviation, la déontologie et l’intérêt perdent leur puissance. Raison pour laquelle l’État accentue cette pression pour rentrer dans ses droits », a-t-il dit.

Et d’ajouter par ailleurs qu’après la paie de cette somme d’argent, l’État procédera au contrôle des locaux et fermeture de tout média qui ne sera pas en ordre.

Préoccupé par les réactions vives des journalistes, M. Israël Mutala, président du collectif des médias en ligne, a de sa part demandé aux représentants des sites  internet de prendre au sérieux l’importance de leur travail. Il a aussi insisté sur la nécessité de se regrouper pour faire le travail de qualité et trouver du gain.

Jean-Luc Lukanda

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube