Kinshasa : L’ignorance du code de la route à la base des embouteillages monstres

Depuis quelques temps, les cas de violations du code routier, des embouteillages et les accidents ont été signalés dans la ville province de Kinshasa.

Ceci semble être la conséquence du délabrement des infrastructures et de la réhabilitation de certains tronçons délabrés, privant ainsi à la population kinoise des routes de bonne qualité pour se déplacer.

Chose grave, ceci est à la base des embouteillages monstres constatés çà et là.

Ces cas sont répertoriés sans doute dans plusieurs tronçons, notamment, l’avenue Kasaï, sur son croisement avec l’avenue Itaga où règnent en maitres absolus les agents de la Police de roulage, sur Kabambare-Bokassa ; sur Kasavu-Vubu, Itaga-Bokassa, Huilerie et autres coins de la ville.

Comme on peut bien s’en rendre compte, les conducteurs de la capitale se permettent de rouler dans le sens unique et ce, sans patience et en multipliant les incompréhensions.

Un des chauffeurs de taxi bus appelés communément 207 s’exprime : « Nous compliquons nous-mêmes les choses pour rien. La plupart sont ceux-là qui ne maîtrisent même pas le code de la route, et se permettent de rouler n’importe comment, même dans le sens unique », a-t-il dit.

Pour le porte-parole de la Police nationale congolaise, Pierrot Mwana Mputu, la police est instruite pour mettre de l’ordre sans commettre des dégâts. Mais pour y arriver, a-t-il dit, il faut que la population aussi obtempère aux ordres des agents de l’ordre.

 » Nous ne voulons pas des dégâts, la population souvent s’entête lorsque la Police donne des indications. La justice est là pour mettre chacun à sa place », a rassuré le Colonel Mwana Mputu lors des questions lui poser dans l’émission le débat à la Radio Top Congo.

Jean-Luc Lukanda

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube