Kinshasa : Ouverture du deuxième forum économique Ouganda-Rdc

C’est dans le but de renforcer la coopération sud-sud  que le deuxième forum économique Ouganda- Rdc s’est ouvert ce lundi à Kinshasa en présence de plusieurs opérateurs économiques ougandais.

Parmi les intervenants, le ministre de l’Industrie, Julien Paluku Kahongya qui  a indiqué que la Rdc est en train de mettre en place une politique industrielle agressive pour ainsi tirer profit de son adhésion à la communauté des États d’Afrique Australe avec la création des millionnaires congolais et ougandais.

Les temps difficiles produisent des hommes forts, les hommes forts engendrent les temps de prospérité et de stabilité. D’où la Rdc et l’Ouganda doivent se focaliser sur l’avenir, a poursuivi le ministre de l’Industrie.

Les opérateurs économiques ougandais sont appelés donc de venir faire le business dans les Zones économiques spéciales pour ainsi bénéficier des différents avantages fiscaux, parafiscaux et douaniers, car la République Démocratique du Congo  qui améliore au jour le jour le climat des affaires  va développer des Zones Économiques Spéciales le long de ses frontières avec l’Ouganda et le Rwanda a-t-il conclu.

 « Saluer ce forum économique entre la Rdc et l’Ouganda qui se tient dans le cadre du renforcement de la coopération sud-sud. Lorsqu’on parle des investissements, beaucoup pensent qu’il s’agit des Américains, des Européens, mais également de nous africains. Le commerce entre africains est inférieur à 20%. Cela démontre à suffisance que nous échangeons plus avec le monde hors d’Afrique qu’entre Africains », a indiqué Julien Paluku.

Et d’expliquer que ce forum économique est un lieu où les Ougandais et les Congolais mutualiseront leurs efforts pour créer en commun les richesses. « Lorsque nous allons exploiter en commun nos ressources, nous allons créer des millionnaires congolais et ougandais. C’est ça l’objectif du chef de l’Etat lorsqu’il a adhéré à la communauté des pays de l’Afrique de l’Est. C’est pour développer une politique industrielle pour ne pas seulement être consommateur des produits venant de l’extérieur, mais permettre aussi à notre pays d’exporter tant sur le sol congolais, que vers l’Afrique de l’Est. Ceci ouvre le marché congolais au marché de la communauté des pays de l’Afrique de l’Est, mais aussi intéresser les opérateurs économiques pour que la Rdc soit la meilleure destination ».

Le ministre de l’Industrie poursuit que les Zones économiques spécialisées sont les milieux d’attractions pour tout le monde. Il y a des gens qui estiment que c’est pour les étrangers seulement, non, c’est aussi pour les Congolais. Comme les Ougandais maintenant ont compris le marché congolais, ils sont là pour voir ce qui s’y passe réellement.

« Je leur ai partagé l’expérience et très prochainement, on va installer les Zones économiques pour la partie Est de la Rdc, pourquoi pas à Bukavu, en Ituri, en Haut-Uélé, …à la frontière avec l’Ouganda et le Rwanda, pour nous permettre de transformer nos produits et permettre à ce que notre intégration au sein de cette communauté nous permette d’être les exportateurs. Je leur ai partagé l’expérience que nous avons dans la production des batteries électriques très prochainement », martèle-t-il.

Gestion commune et responsable des ressources naturelles transfrontalières

Disons que le ministre du Commerce Extérieur, Jean-Lucien Bussa a fait savoir que ce forum  économique va permettre à ces deux pays à bien protéger leurs intérêts  économiques avec un régime du commerce simplifié au profit de petits commerçants  en luttant ainsi  contre la fraude avec la construction des postes frontaliers modernes.

Le ministre de l’Intégration Régionale, Didier Mazenga a quant à lui plaidé pour la  gestion commune et responsable des ressources naturelles transfrontalières, et ce, avec l’exécution du projet d’asphaltage de route Pondwe-Kasindi-Beni-Butembo et autres tronçons ainsi que   la mise en œuvre  l’accord de Ngurdoto signé entre la RDC et l’Ouganda  en Tanzanie.

Le ministre de l’Intégration Régionale en a profité pour  saluer la mutualisation des forces FARDC-UPDF dans la traque des terroristes ADF, auteurs des plusieurs massacres à Beni au Nord-Kivu et à Irumu en Ituri ainsi que  d’autres forces négatives.

Signalons que le Premier ministre  et ministre des Etats d’Afrique Australe de l’Ouganda, Rebecca Kadaga  promet de mobiliser les investisseurs de son pays de venir faire le business en RDC, car très attiré par les avantages qu’offre une zone économique spéciale.

Egalement, le  ministre d’Etat ougandais en charge de la communauté des états d’Afrique  Australe, Edith Manje   prend part à ce grand rendez-vous  d’affaires qui se clôture le 3 juin prochain.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube