La BCC doit de plus en plus se réformer (FMI)

A en croire le communiqué de presse publié par les services du Fonds monétaire international (FMI) à l’issue de leur mission en Rdc, les discussions ont également porté sur les réformes à la Banque Centrale du Congo (BCC) pour améliorer les sauvegardes, renforcer le cadre de la politique monétaire, continuer à augmenter les réserves internationales et améliorer la supervision bancaire, tout en soutenant l’inclusion financière.

 “L’avancement des réformes structurelles reste essentiel pour favoriser la croissance inclusive et l’inclusion sociale. Pour soutenir l’activité économique, il faudra répondre aux importants besoins d’infrastructure, avec une hiérarchisation stricte et une mise en œuvre opportune des projets d’investissement propices à la croissance », indique le même document.

Et d’ajouter que la simplification du système fiscal et l’amélioration du climat des affaires et de la gouvernance restent essentielles pour soutenir la diversification économique, mobiliser les investissements et promouvoir une croissance tirée par le secteur privé. La transition énergétique mondiale offre des opportunités, notamment dans la mobilisation des financements climatiques.

 La mission tient à remercier les autorités de la RDC pour leur forte coopération et des discussions constructives.

“La mission a rencontré le chef de cabinet du président de la République Guylain Nyembo Mbwizya, le vice-Premier ministre et ministre de la Fonction publique Jean-Pierre Lihau Ebua, le ministre d’État chargé du Budget Aimé Boji, le ministre des Finances Nicolas Kazadi, la ministre des Mines Antoinette Nsamba Kalambayi, la Gouverneur de la BCC Malangu Kabedi Mbuyi, d’autres hauts fonctionnaires, des partenaires au développement, ainsi que des représentants du secteur privé et de la société civile.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube