La CENI encourage l’appropriation du processus électoral par les jeunes

Une délégation du Conseil national de la jeunesse (CNJ) conduite par son président William Mukambila et deux ses membres, Crispin Bukemayi et Serge Mfute, a pris langue avec le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), M. Denis Kadima Kazadi.

Lors des échanges qui ont eu lieu au siège de la Centrale électorale, indique notre source, il était surtout question de l’organisation d’une matinée électorale prévue le 4 mai 2022 dont le district de la Tshangu constitue le point de départ d’une démarche initiée par le CNJ qui va s’étendre à travers le territoire national.

Entre autres sujets évoqués, l’appropriation et surtout l’implication de la jeunesse au processus électoral en cours dans le pays.

« Notre pays, la Rdc, est en train d’entrer dans une ère d’un exercice démocratique, à l’approche de nouvelles élections de 2023. Entre-temps, une proposition de loi a été déposée à l’Assemblée nationale. En tant qu’une catégorie majoritaire de la population (avec pas moins de 70%), il est important de pouvoir nous imprégner de l’évolution du processus électoral. Ce qui nous a conduits à la Ceni ce jour. C’est à travers la démarche initiée par le Conseil national que j’ai la charge de diriger, celle d’une matinée électorale que nous allons organiser le 4 mai prochain pour l’appropriation du processus électoral par les jeunes et nous les jeunes. Ainsi, nous nous sommes rapprochés des autorités de cette grande institution qu’est la Ceni pour leur présenter nos termes de référence en vue de les inviter à communier et partager avec la jeunesse congolaise dans son ensemble », a confié William Mukambila en relevant que leur hôte s’est montré fort réceptif à cette initiative.

« Le président Denis Kadima s’est visiblement montré réceptif, d’autant que la jeunesse n’est pas une frange de la population à laisser en marge étant donné son importance en terme de composition (plus moins 70%). Parler des élections sans elle, c’est une démarche vouée à l’échec. Le numéro un de la Ceni nous a donné sa parole d’honneur de nous accompagner et nous nous sommes accordés pour organiser cette rencontre le 4 mai prochain qui débutera par la Tshangu avant de s’étendre sur d’autres districts et partant sur ensemble du territoire national », a-t-il renchéri.

Coordonner les activités menées par l’ensemble des mouvements et associations des jeunes en vue de leur participation efficiente au processus de reconstruction nationale, une des missions assignées au CNJ. Le président de la Ceni, Denis Kadima Kazadi est donc attendu au district de la Tshangu et sera face aux jeunes lors d’une matinée électorale le 4 mai prochain.

 

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube