La Chine rejette les prétextes américains pour sanctionner et réprimer ses entreprises

La Chine rejette fermement l’utilisation par les Etats-Unis de toutes sortes de prétextes pour sanctionner et réprimer les entreprises chinoises, a déclaré vendredi un porte-parole du ministère des Affaires étrangères lors d’un point de presse.

Le porte-parole Zhao Lijian a fait ces commentaires en réponse à des informations selon lesquelles le Registre fédéral américain a publié une annonce de sanctions contre la China Aerospace Science and Technology Corporation (CASC) First Academy, la China Aerospace Science and Industry Corporation (CASIC) Fourth Academy et Poly Technologies Incorporated (PTI) pour des activités de prolifération des technologies de missiles.

L’annonce a été publiée sur le site web de l’organisme gouvernemental américain, la date de publication étant le 21 janvier, heure locale.

D’après M. Zhao, pour des raisons politiques, les Etats-Unis utilisent toutes sortes de prétextes pour sanctionner et réprimer les entreprises chinoises. « C’est une pratique d’intimidation typique », a déclaré le porte-parole. « La Chine la déplore et la rejette. »

Le gouvernement chinois s’oppose de manière constante à la prolifération des armes de destruction massive (ADM) et de leurs vecteurs, a déclaré M. Zhao.

La Chine exerce des contrôles stricts sur les exportations de missiles et de produits connexes, ainsi que de technologies, conformément aux politiques, lois et règlements nationaux en matière de non-prolifération, a-t-il indiqué, ajoutant que la coopération normale de la Chine avec les pays concernés ne violait aucune loi internationale et n’impliquait pas la prolifération des ADM.

Ces dernières années, les Etats-Unis ont appliqué de manière flagrante deux poids, deux mesures en matière de non-prolifération, a déclaré le porte-parole.

« Outre leur complicité et leur soutien au développement de missiles et de technologies connexes par leurs alliés, ils prévoient également de vendre à l’Australie le missile de croisière Tomahawk, dont la portée peut atteindre 2.500 kilomètres, et qui est capable de transporter des ogives nucléaires », a déclaré M. Zhao.

Il a souligné que les Etats-Unis devaient sérieusement réfléchir à leur bilan de non-prolifération et à leur politique de commerce des armes, notant qu’ils n’étaient pas en mesure de faire des commentaires injustifiés sur la coopération normale des autres pays en matière de commerce des armes.

« Nous exhortons les Etats-Unis à corriger leurs erreurs, à revenir sur la décision d’imposer des sanctions et à cesser de réprimer les entreprises chinoises ou de dénigrer la Chine. La partie chinoise se réserve le droit d’adopter d’autres mesures », a déclaré M. Zhao.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube