La coopération Afrique-Chine est promise à un « avenir radieux » (Julien Paluku)

La coopération entre l’Afrique et la Chine, qui a déjà connu des résultats fructueux, est promise à un « avenir radieux », a affirmé Julien Paluku Kahongya, ministre de l’Industrie de la République démocratique du Congo (RDC), lors d’un entretien à Xinhua à l’issue de la Réunion des coordinateurs sur la mise en œuvre des actions de suivi de la 8e Conférence ministérielle du Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA) tenue jeudi par liaison vidéo.

En novembre dernier, la 8e Conférence ministérielle du FCSA s’est tenue à Dakar, au Sénégal. La Chine y a annoncé la mise en œuvre de neuf programmes conjoints avec des pays africains, démontrant ainsi son engagement soutenu envers l’Afrique et la dynamique durable de la coopération Chine-Afrique.

Témoin de ces neuf programmes et du Plan d’action de Dakar (2022-2024) conclus dans la capitale sénégalaise, M. Kahongya a indiqué que la coopération Afrique-Chine dans le cadre des neuf programmes avait porté ses fruits, citant notamment l’avancement considérable des travaux de construction du bâtiment du Centre culturel et artistique pour l’Afrique centrale à Kinshasa, capitale congolaise.

« Je suis content de constater que la Chine a accompagné non seulement le développement de l’Afrique mais également la stabilité de l’Afrique », a-t-il assuré.

Selon lui, cette réunion des coordinateurs sur la mise en œuvre des résultats de la 8e conférence ministérielle, en passant en revue le consensus adopté lors de la réunion ministérielle à Dakar, permettra aux relations Afrique-Chine de faire avancer davantage leur coopération pour « se hisser vers un avenir radieux ».

Notant les « progrès réalisés » dans le cadre des neuf programmes, le ministre encourage le renforcement de la coopération RDC-Chine et la multiplication de projets de coopération pour surmonter les défis existants dans le pays, avec des expériences chinoises concernant le développement de la zone économique spéciale (ZES), la transformation énergétique, les mines et les batteries de véhicules.

« Nous espérons que la Chine pourra nous accompagner dans cette transition énergétique et écologique pour que la RDC soit parmi les producteurs des batteries électriques et enfin des voitures électriques », a-t-il expliqué, précisant que la RDC s’inspirait de la tradition chinoise de la mise en place des ZES.

Rappelant que cette année marquait le 50e anniversaire de la normalisation des relations diplomatiques entre les deux pays, M. Kahongya a souhaité que les relations RDC-Chine soient « encore plus étroites et plus entretenues » avec une collaboration davantage pratique et fructueuse.

Selon le ministre congolais, lors de la réunion des coordinateurs sur la mise en œuvre des actions de suivi de la 8e conférence ministérielle du FCSA, les participants africains ont réaffirmé leur ferme soutien au principe d’une seule Chine et aux actions prises par la Chine pour protéger sa souveraineté nationale et son intégrité territoriale.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube