La DGI a mobilisé 1.009,9 milliards de CDF, soit 125% sur les prévisions de 806,7 milliards de CDF

M.Barnabé Muakadi, celui-là qui pilote la Direction générale des impôts (DGI), ne cesse de multiplier les initiatives pour une maximisation accrue des recettes, au profit du Trésor public. C’est dans ce sens que cette régie financière a mobilisé 1.009,9 milliards de CDF, soit 125% sur les prévisions de 806,7 milliards de CDF. C’est ce qu’a informé le ministre des Finances, Nicolas Kazadi au Conseil des ministres.

En effet, les recettes mobilisées au mois de novembre 2022 ont été de l’ordre de 1.541,2 milliards de Francs Congolais (CDF) sur des prévisions des recettes budgétaires mensuelles arrêtées à 1.467,4 milliards de CDF, soit un taux de réalisation de 105%.

 Les Régies financières poursuivent leurs efforts de mobilisation des recettes dans la perspective de l’atteinte de leurs assignations mensuelles. C’est dans ce cadre que :  la Direction Générale des Impôts (DGI) a mobilisé 1.009,9 milliards de CDF, soit 125% sur les prévisions de 806,7 milliards de CDF ;  la Direction Générale des Douanes et Accises (DGDA) a mobilisé 344 milliards de CDF, soit 88% sur les prévisions de 390 milliards de CDF ;  la Direction Générale des Recettes Administratives, Domaniales, Judiciaires et de Participation (DGRAD) a collecté 187,3 milliards de CDF, soit 69% de ses prévisions arrêtées à 270,7 milliards de CDF.

 Les recettes cumulées du 1er janvier au 30 novembre 2022 ont affiché 17.424,5 milliards de CDF. Ce qui représente 127% de taux de réalisation par rapport aux prévisions linéaires attendues de 13.690,9 milliards de CDF et 118% de taux de réalisation par rapport aux prévisions annuelles de 14.790,9 milliards de CDF.

 La situation cumulée par les régies financières indique un taux de réalisation, par rapport à leurs prévisions annuelles respectives, de 151% pour la Direction Générale des Impôts (DGI), 77% pour la Direction Générale des Douanes et Accises (DGDA) et 100% pour la Direction Générale des Recettes Administratives, Domaniales, Judiciaires et de Participation (DGRAD).

 En ce qui concerne les dépenses mensuelles de novembre 2022, elles ont été effectuées à hauteur de 1.898 milliards de CDF couvrant ainsi les dépenses régaliennes de l’Etat, les subventions dont les rétrocessions aux régies financières et le paiement aux entreprises pétrolières et logistiques. A cela s’ajoute la mise à la retraite de la première vague de 4.406 agents et fonctionnaires ainsi que les dépenses sécuritaires impérieuses.

 La trésorerie de l’Etat a présenté un solde déficitaire mensuel provisoire de 356  milliards de CDF à fin novembre 2022 contre 217,6 milliards de CDF en cumul annuel. Il a été entièrement comblé par les marges de trésorerie antérieures et de bons du Trésor.

 Abordant un autre chapitre, le Ministre des Finances a informé le Conseil des paiements d’un total de 133,8 millions USD qui ont été consentis en faveur des missions diplomatiques Congolaises.

 Ils ont concerné entre autres les salaires et les arriérés y relatifs, les contributions aux organisations internationales, régionales et sous-régionales, les acquisitions des équipements notamment les véhicules de fonction aux Ambassades et autres.

 Pour terminer, le Ministre des Finances, complété par le Ministre d’Etat, Ministre du Budget, a fait le point sur l’évolution des réformes relatives à l’Impôt sur les Sociétés et les Personnes Physiques et à l’instauration de la  Facture Normalisée dans le cadre de la Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA).

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube