« La énième tentative de démantèlement de la grève des transporteurs routiers des camions poids lourds n’a pas été concluante » (Min de l’Emploi)

Faisant suite aux instructions du Premier Ministre, la Ministre de l’Emploi, Travail et Prévoyance Sociale a communiqué au Conseil les conclusions de la 36ème session du Conseil National de Travail. L’insistance a été faite sur l’ordonnance relative à l’actualisation des jours fériés et légaux en République Démocratique du Congo, conformément à la volonté du Président de la République de dédier la date du 6 avril à la commémoration du Prophète Simon Kimbangu.

Quant à la mission effectuée à Matadi du 25 avril 2022 au 27 avril 2022, relative à la grève des transporteurs routiers des camions poids lourds, force est de constater que la énième tentative de démantèlement de la grève n’a pas été concluante, a souligné la Ministre de l’Emploi, Travail et Prévoyance Sociale.

Malgré la signature du protocole d’accord en 2013 entre les employeurs et les travailleurs du secteur, les problèmes soulevés durant cet échange demeurent les mêmes actuellement.

Face à cette situation, le Ministère de l’Emploi, Travail et Prévoyance Sociale a décidé de relancer la commission tripartite pour trouver des solutions pouvant rejoindre les attentes des transporteurs des poids lourds.

Ont été adoptées les résolutions suivantes les entreprises utilisatrices de chauffeurs devront désormais signer des contrats de travail avec ces derniers ; le paiement de 50 USD ou son équivalent de prime de voyage pour le chauffeur, et de 25 USD ou son équivalent pour le convoyeur ; l’immatriculation obligatoire et versement des cotisations sociales retenues sur la paie des travailleurs à la Caisse Nationale de Sécurité Sociale, conformément à la loi ; l’obligation pour tous les transporteurs routiers et propriétaires des véhicules à s’affilier à une organisation professionnelle de leur choix ; la restauration d’un système de timbres routiers pour faciliter le contrôle et mettre fin au phénomène des « électrons libres » dans le secteur ; l’engagement des partenaires sociaux à poursuivre les négociations à Kinshasa pour le reste des revendications.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube