La Rdc lance une mise en garde au Rwanda et suspend les vols de Rwandair

Au regard de son soutien aux terroristes du M23, la responsabilité du Rwanda était clairement établie et la Rdc ne pouvait qu’agir, devant l’attitude incompréhensible d’un tel partenaire déterminé à torpiller tous les efforts qui sont faits pour l’instauration de la paix durable dans l’Est de la Rdc. C’est dans ce sens que le président de la République a présidé ce vendredi 27 mai la réunion du Conseil supérieur de la défense, qui a pris plusieurs décisions, notamment la mise en garde lancée au gouvernement rwandais, la suspension des vols de la compagnie Rwandair, la convocation de l’ambassadeur du Rwanda accrédité en Rdc, pour lui notifier la désapprobation totale du Gouvernement congolais. Ci-dessous, l’intégralité de la communication gouvernementale :

Le président de la République et commandant suprême des FARDC et de la Police nationale congolaise, a présidé ce vendredi à la Cité de l’Union africaine à Kinshasa, la réunion du Conseil supérieur de la défense élargi aux présidents de deux chambres du Parlement, les représentants du pouvoir judiciaire et les responsables des services de sécurité.

Il a été question de faire le point de la situation sécuritaire, à la suite des récents événements marqués par les actions de provocation répétées et des attaques du M23 sur nos forces armées et les casques bleus de la Monusco.

A la lumière des différents rapports recueillis sur le terrain, il est clairement établi que c’est le mouvement subversif qui a été défait et complétement désarmais en 2013, et contre toute attente, récemment monté en puissance avec des armes lourdes opérant avec des matériels de vision nocturne.

Alors qu’il est acculé et privé d’initiative à Tshanzu et Runyonyi dans le territoire de Rutshuru, il apparait armé dans le territoire de Kibumba, situé à plusieurs dizaines de kilomètres plus loin dans le territoire de Nyiragongo, avec l’objectif de conquérir le camp militaire de Rumangabo.

Pendant que le Gouvernement congolais attendait le rapport du mécanisme conjoint de vérification sollicité par le Rwanda, nous avons été surpris de voir qu’il est passé par des représailles comme il avait annoncé. Le soutien manifeste à cette force négative en est la preuve.

Les effets militaires retrouvés sur place, les images détenues par nos forces armées ainsi que les témoignages recueillis auprès de nos populations, démontrent à suffisance que le M23 est soutenu par l’armée rwandaise.

Cette attitude récidiviste vise à torpiller nos efforts de pacification engagés dans le cadre du processus de Nairobi. En conséquence, le conseil supérieur de la défense tire les conclusions ci-après :

  1. Le M23 est considéré comme un mouvement terroriste. Il sera désormais traité comme tel et de ce fait, il est exclu du processus de discussion de Nairobi.
  2. Une mise en garde est faite au gouvernement rwandais dont l’attitude est de nature à perturber le processus de paix qui arrive pratiquement à son terme, avec les discussions de Nairobi où tous les groupes armés, à l’exception du M23 se sont engagés sur la voie de la paix.
  3. Comme mesure conservatoire, il a été décidé la suspension immédiate des vols de la compagnie rwandaise Rwandair à destination de la Rdc.
  4. Il a été également décidé de la convocation de l’ambassadeur du Rwanda accrédité en Rdc pour lui notifier la désapprobation totale du Gouvernement congolais.

Le conseil supérieur de la défense dénonce fermement une campagne de manipulation ourdie par le Rwanda, accusant notre armée de collaborer avec des forces négatives pour justifier son soutien au groupe terroriste du M23.

Nous saluons la condamnation unanime de cette énième aventure du M23 et de ses parrains par l’Union africaine, les Nations unies, l’Union européenne, les Etats-Unis d’Amérique, la Belgique et autres.

Nous remercions notre population pour le soutien manifeste à l’endroit de nos forces armées et de la Police nationale afin d’assurer la protection de notre pays et l’intangibilité de nos frontière. Nous l’invitons en même temps à ne pas tomber dans le piège de l’ennemi en préservant l’harmonie qui règne entre différentes communautés. Nous en appelons aussi à sa vigilance.

Nous tenons à rappeler enfin l’engagement de la Rdc dans le cadre du processus de Nairobi conduit par le président Uhuru Kenyata pour construire une paix durable avec tous les pays de la communauté de l’Afrique de l’Est.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube