La relance de l’industrie militaire rendue possible

L’on parle de nouveau de l’industrie militaire en République démocratique du Congo, et ce, grâce au ministre Kabanda Kurhenga.

C’est dans ce cadre qu’il a présidé toujours le 5 avril, la cérémonie de la relance de cette industrie militaire. C’était à la base logistique au Camp Kokolo, et ce, en présence du Premier ministre Sama Lukonde qui a procédé à la coupure du ruban symbolique.

Pour le ministre de la Défense nationale, Gilbert Kabanda, cette reprise d’activités de  l’industrie militaire est plus un devoir de redevabilité pour lui, car il devra rendre compte des réalisations effectuées avec les moyens mis à sa disposition.

En outre, la relance permet à l’armée congolaise d’assurer sa propre autonomie, car personne n’est tranquille dans la dépendance.

Cette industrie militaire comporte ainsi plusieurs compartiments, dont celui de la confection des tenues militaires 100% congolaises avec la capacité de production de 100 tenue par jour ; de la bottine au béret.  La menuiserie fait aussi partie des activités avec la fabrication de cercueil, des meubles…

La recherche scientifique n’est pas en reste ; l’industrie pharmaceutique dont les matières premières viennent totalement de la RDC. Soulignons que la relance de l’industrie militaire intervient 20 ans après la suspension totale des activités, grâce au dynamisme de Gilbert Kabanda, qui a fait de ce projet, son cheval de bataille.

Le ministre a tenu à préciser qu’après 14 ans, les FARDC ainsi que la police pourront toucher la totalité de leur salaire à partir de ce mois d’avril.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube