« La reprise du programme avec le FMI ouvre les portes à d’autres partenaires économiques »

Le ministre de la Communication et Médias, Matrick Muyaya a organisé, ce mercredi 28 juillet 2021, un briefing avec le ministre des Finances, Nicolas Kazadi. Au menu, la vérité sur la conclusion du programme avec le Fonds monétaire international (FMI). D’après Nicolas Kazadi, la reprise du programme avec le FMI ouvre les portes à d’autres partenaires économiques. Le ministre a expliqué à la presse les différentes étapes qui ont conduit à la conclusion de ce programme.

Les différentes étapes de ce programme

Janvier 2019, la RDC a de nouveau exprimé, à travers le Chef de l’Etat, son intention de renouer la coopération avec le FMI. En effet, depuis 2009, cette coopération était interrompue suite à plusieurs soucis dans le cadre de la gestion macroéconomique, des incidents n’avaient pas permis de réunir les conditions imposées par ce programme. C’est important de renouer avec le FMI, parce que le rôle du FMI, c’est de donner un signal fort au monde économique tant pour les partenaires publics que pour la gestion de mise en œuvre par le pays.

Mai 2019, une équipe du FMI est arrivée pour initier de discussion sur le programme avec une période d’observation qui devait se terminer à la fin de 2019. Mais malheureusement à cette période, le pays a rencontré de difficultés dans la réalisation de certains critères et la pandémie de Covid-19 est survenue. Conséquence, la période d’observation a été prolongée jusqu’en 2020.

Le FMI ayant vu la volonté du gouvernement, a consenti à accorder de ressources en termes de facilités avec un crédit de 367 millions de dollars qui a permis au pays de faire face aux effets néfastes de la Covid-19. Cet appui accompagné d’autre appuis a permis au pays de faire face à toutes les contraintes budgétaires pendant cette période de crise. La volonté du gouvernement congolais s’est poursuivie avec le changement de membres du gouvernement.

Avantages que présente ce programme

Pour le ministre des Finances, ce programme offre plusieurs avantages pour le pays : il offre plus de ressources au pays, car un des éléments clés de ce programme est l’accroissement de recettes. Quant aux modalités de remboursement, Nicolas Kazadi est clair :  » zéro taux d’intérêt, pas beaucoup d’inquiétude en termes d’endettement. Nous sommes le pays qui a le poids de la dette le plus faible, avec 20% et nous devons plutôt faire attention dans la capacité de rembourser », a expliqué le ministre des Finances.

Pour rappel, le Représentant du Fonds Monétaire International (FMI), Gabriel Leost, a annoncé officiellement, le lundi 19 juillet 2021, au ministre des Finances, Nicolas Kazadi, la conclusion du programme économique formel entre la République Démocratique du Congo et le Fonds Monétaire International (FMI).

La conclusion de ce programme est consécutive à l’approbation par le Conseil d’Administration du FMI intervenue, en date du 15 juillet 2021. Ce programme triennal au titre de la Facilité Élargie de Crédit (FEC) du FMI est le programme formel conclu avec la RDC depuis celui interrompu en 2012 et constitue le couronnement des efforts déployés par le Gouvernement de l’Union sacrée au mois de mai 2021 sous le leadership du Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi.

Il est clair que ce programme qui est une émanation du Gouvernement congolais vise à maintenir la stabilité macroéconomique et à placer la RDC sur la voie d’une croissance durable et inclusive centrée sur l’amélioration du capital et humain et sur une gouvernance solide.

A cet effet, les réformes à moyen terme attendues du Gouvernement porteront principalement sur l’accroissement de la mobilisation des recettes intérieures, la promotion des investissements notamment par le secteur privé pour favoriser une croissance durable et créatrice d’emplois, l’amélioration de la gouvernance et le renforcement du cadre de la politique monétaire.

Au titre de ce programme triennal allant de 2021 à 2024, la Rdc devra bénéficier d’une enveloppe globale de 1,52 milliards USD dont le premier décaissement immédiat de 216, 9 millions de dollars américains intervient à la suite de l’approbation du Conseil d’Administration du FMI. Ces ressources étant un appui à la balance des paiements, contribueront à l’augmentation du niveau des réserves Internationales, en vue de réduire la vulnérabilité extérieure et renforcer les acquis de la stabilité macroéconomique.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube