L’APUKIN met en garde certains professeurs qui veulent ternir l’image de l’UNIKIN

Suite à l’incident malheureux ayant entrainé la mort d’un de nos étudiants le 21 juillet dernier, le Comité exécutif de l’Association des professeurs de l’Université de Kinshasa (APUKIN) condamne avec vigueur l’acte ignoble posé par un élément de la police nationale qui a tiré avec son arme sur un paisible étudiant en plein travail pratique destiné à sa formation académique. Consciencieux et travailleur, l’étudiant Honoré Shamakwele, lâchement abattu, avait suscité beaucoup d’espoir.

Dans un communiqué, l’APUKIN exprime ses regrets, compatit à la douleur causée par cette disparition et présente ses condoléances à la famille éprouvée. « De même, elle condamne le comportement irresponsable des manifestants qui, à chaque fois, profitant du moindre incident, s’en prennent violemment aux infrastructures de l’Université, causant des casses, des destructions et de grands dommages, sans espoir de réparation », indique ce document signé les professeurs Bokolo Kokengo Matthieu, Mbungu Tsumbu Jean-Pierre, Lisenga Bolila Joel et Makaba Ngoma Michel.

Et d’ajouter que le Comité exécutif de l’APUKIN saisit cette occasion pour dénoncer tous ceux qui cherchent à créer un climat malsain au sein de cette Alma mater, notamment certains professeurs irresponsables qui, en dépit des instructions du Gouvernement de la République, continuent à tenir des réunions illégales. « A cet effet, le Comité exécutif de l’APUKIN met en garde ces professeurs et prend à témoin le Comité de gestion ainsi que les autorités politico-administratives quant aux conséquences d’un tel comportement susceptible d’entretenir des divisions, de faire régner l’insécurité et d’emmener des troubles sur le site universitaire, alors que notre université cumule des grands retards dans les années précédentes », termine le communiqué.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube