Le Cameroun et le Congo se concertent sur le projet de chemin de fer

Le Cameroun et le Congo ont tenu lundi dans la région camerounaise de l’Est une concertation en vue de poser les jalons du chantier d’une voie ferrée, a annoncé lundi la télévision publique CRTV.

Le ministre camerounais en charge des Mines, de l’Industrie et du Développement technologique, Gabriel Dodo Ndoke et son homologue congolais Pierre Oba se sont rendus à la localité de Ntam dans la région pour le chemin de fer devant desservir la mine à cheval à la frontière de leurs deux pays et le port camerounais de Kribi, selon la même source.

Ce conclave est intervenu suite à la signature, le 25 février dernier dans la capitale camerounaise Yaoundé, d’un contrat entre l’Etat du Cameroun, le groupement sino-australien AustSino et le fonds d’investissement Bestway Finance Ltd pour la construction de cette voie ferrée.

Le chemin de fer envisagé, d’une longueur totale de 510 km pour un coût estimé à quelque 10 milliards de dollars, sera prioritairement destiné à desservir la mine de Mbalam (Cameroun)-Nabeba (Congo) que les deux Etats entendent exploiter concomitamment avant d’acheminer la matière première vers le port en eau profonde de Kribi où est prévue la construction d’un terminal minéralier.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube