Le congrès renvoyé sine die sur fond d’un malaise entre l’AN et le Sénat

Il nous revient que le congrès initialement programmé aujourd’hui et devant conduire à la désignation d’un juge constitutionnel, a été renvoyé sine die. Pour cause, le malaise entre l’Assemblée nationale et le Sénat sur la désignation de ce juge. Si le Sénat met en exergue le fait qu’il s’agit de son quota, l’Assemblée nationale ne l’entend pas de cette oreille et voudrait à tout prix avoir à ce poste un de ses représentants.

C’est le sens même de la réunion des Députés Nationaux membres du Regroupement des Parlementaires du Grand Equateur (REPEQ) qui s’est tenue ce vendredi, 20 Mai 2022 dans la salle des banquets du Palais du Peuple.

Cette réunion, qui fait suite à celle du Caucus des Députés Nationaux et Sénateurs de la Mongala a été convoquée sur demande du Bureau de l’Assemblée Nationale en vue de l’harmonisation des vues sur la désignation du candidat Juge de la Cour Constitutionnelle en remplacement du feu Juge Mongulu, originaire de la Province de la Mongala, avait un seul point à l’ordre du jour à savoir, l’entérinement du Procès-Verbal de la réunion du Caucus de la Mongala sur le choix du candidat Juge de la Cour Constitutionnelle.

Après l’adoption du l’ordre du jour, le Président de séan et président du REPEQ, l’honorable Engbanda Mananga José a fait part à la plénière du Regroupement de l’économie des échanges au niveau du Caucus de la Mongala qui a abouti à la désignation de l’honorable Mondole Esso Libanza Léon comme candidat unique du Caucus de la Mongala suivant le Procès-Verbal en annexe.

Après débat et délibérations, tous les Députés Nationaux présents à cette réunion ont entériné la candidature de l’Honorable Mondole Esso Libanza Léon, comme Juge de la Cour Constitutionnelle.

Après avoir vidé le point inscrit à l’ordre du jour, les Députés Nationaux après avoir obtenu l’accord du Président du Sénat, sont allés présenter à ce dernier leur point de vue en rapport avec le choix du candidat et ce dernier leur a supplié de soutenir le candidat que compte proposer le Sénat toutefois, les Députés Nationaux ont maintenu leur position, celle de soutenir la candidature de l’Honorable Mondole Esso Libanza Léon.

Cette position de l’Assemblée nationale étonne plus d’une personne, d’autant plus que tout le monde pensait que la question du choix du juge constitutionnel avait été vidée par la réunion organisée par les deux bureaux du Parlement.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube