Le député Eliezer Ntambwe conduit la délégation syndicale de la SCTP chez le Premier ministre

Le député nationale Eliezer Ntambwe a conduit une délégation des syndicalistes de la Société Congolaise des Transports et Ports (SCTP) chez le Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge. Au menu, la question liée au préavis de grève adressé au gouvernement par la délégation syndicale de la SCTP, mais aussi d’autres sujets importants. « Gouverner c’est prévenir », dit-on. C’est fort de cet adage que le député national, du reste élu de la Lukunga a conduit cette délégation, pour éviter cette grève qui s’annonce.

M.Armand Ossase Okita Nkoyi, le président de la délégation syndicale de la SCTP, explique qu’ils ont été reçu par le Premier ministre conformément à leur préavis de grève adressé au Gouvernement. « Le premier point c’était la situation de la créance de 207 millions que l’Etat congolais doit à la SCTP. Cet argent va permettre de retraiter au moins 2711 agents, équiper le Port de Matadi, le Port de Boma et le Port de Banana, réhabiliter le chemin de fer, réhabiliter les ports nationaux, c’est-à-dire les Ports de Kinshasa PTF et autres ports sur les axes Kinshasa-Kisangani et Kinshasa-Kasaï-Sankuru. Le Premier ministre nous a rassurés que dans un bref délai, une solution durable sera trouvée », a-t-il indiqué.

Par rapport au point lié aux ports privés, les syndicalistes de la SCTP ont demandé l’implication du Chef du Gouvernement. « L’intersyndicale a insisté, conformément aux deux grandes décisions prises lors des 46ème et 52ème réunion du Conseil des ministres, aussi bien par rapport au Programme du Gouvernement présenté et adopté à l’Assemblée nationale, sur la  suppression sans délai de tous les ports privés. Le Premier Ministre nous a rassurés que d’ici quelques jours, il va agir en tant qu’autorité et l’Etat congolais veillera à ce que le droit de la SCTP soit sécurisé. Il faut souligner enfin que la question liée à la spoliation des maisons de la SCTP a été aussi abordée.  Toutes les dispositions seront prises pour que désormais la SCTP recouvre ses droits.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube