« Le fait d’avoir les militaires étrangers dans son armée, ce n’est pas une situation exceptionnelle » (Ambassadeur Atundu)

A l’ambassadeur André-Alain Atundu Liongo, il lui a été demandé de donner la recette appropriée pour lutter contre l’infiltration de l’armée nationale. De son avis, il est impossible de vivre dans l’autarcie complète. A partir du moment où vous avez des relations diplomatiques, vous acceptez qu’il y ait la présence d’un ambassadeur, les yeux et les oreilles de l’autre camp. Mais il y a les secteurs, des moments où l’intérêt existentiel est concerné, n’en parler pas. C’est le cas de secret défense, secret des opérations, …

Voilà pourquoi les militaires sont assez susceptibles lorsque les secrets des opérations sont révélés, parce que cette révélation met en jeu la vie de ceux qui sont chargés de nous défendre, met en jeu les structures de l’Etat. Mais dans la vie, si tous savaient ce que tout le monde pensait, … Si tout le monde doit savoir tous les rouages de l’Etat, l’Etat serait en danger.

Si les militaires étrangers sont dans l’armée, il faut le prouver. Le fait d’avoir les militaires étrangers dans son armée, ce n’est pas une situation exceptionnelle. Depuis les temps immémoriaux, les mercenaires blancs étaient là. Toujours est-il qu’il y a des éléments douteux qui entrent dans l’armée pour un objectif quelconque : pour se venger, avoir de l’argent, renverser le pouvoir. Voilà pourquoi, pour des postes importants comme le commandement de l’armée, des sections de l’armée, le gouvernement de la République, les ministres, il faut un devoir de loyauté, parce que face à eux pour les protéger, nous n’avons que la conscience. Qui garderait le gardien ? Il faut former dans notre armée des patriotes qui sont conscients de leur responsabilité individuelle et collective dans le fonctionnement normal du pays.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube