Le FMI adopte des réformes pour mieux soutenir le redressement post-pandémie des pays à faible revenu

Le Fonds monétaire international (FMI) annoncé jeudi que son conseil d’administration avait approuvé un ensemble de réformes des facilités de prêts concessionnels afin de mieux soutenir le redressement des pays à faible revenu (PFR) après la pandémie de nouveau coronavirus.

« Ces réformes visent à garantir que le Fonds a la capacité de répondre avec souplesse aux besoins des PFR à moyen terme tout en continuant à accorder des prêts concessionnels à taux zéro », a-t-il dit dans un communiqué.

La pièce maîtresse de ces réformes approuvées la semaine dernière est une augmentation de 45% des limites normales d’accès aux financements concessionnels, associée à l’élimination des limites strictes d’accès pour les pays les plus pauvres, selon le FMI.

« La décision de relever les limites d’accès n’est pas une directive visant à prêter davantage dans tous les programmes du FMI », a précisé à la presse Sean Nolan, directeur adjoint du département de la stratégie, de la politique et de l’évaluation de l’institution.

« Elle offre la souplesse nécessaire pour accorder davantage de financements à taux zéro aux pays disposant de programmes économiques solides pour faire face à la pandémie et la voie vers une reprise complète », a-t-il ajouté.

Le conseil d’administration du FMI a également approuvé une stratégie de financement en deux étapes pour couvrir le coût des prêts concessionnels liés à la pandémie et soutenir la viabilité du Fonds fiduciaire pour la réduction de la pauvreté et la croissance (PRGT), qui est adapté aux divers besoins des pays à faible revenu.

Dans une première étape, le FMI cherchera à obtenir environ 4 milliards de dollars de ressources nécessaires pour financer les prêts à taux zéro du PRGT. Parallèlement, il cherchera à mobiliser environ 18 milliards de dollars de nouvelles ressources auprès des prêteurs de ce fonds.

Cette décision intervient alors que la demande de soutien financier du FMI de la part des pays à faible revenu devrait rester élevée au cours des prochaines années. Le FMI a fourni un soutien financier à 53 des 69 PFR éligibles en 2020 et au cours du premier semestre de 2021, avec environ 14 milliards de dollars versés sous forme de prêts à taux d’intérêt nul dans le cadre du PRGT

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube