Le forum des peuples autochtones du Sud-Kivu a vécu

L’Association des peuples autochtones batwa (APAB), avec l’accompagnement financier de WWF, a organisé un forum des peuples autochtones Batwa du Sud-Kivu dans le territoire de Kalehe du 13 au 14 avril 2022.

Ces assises ont connu la participation des délégués venus de 5 territoires à savoir Kalehe, Kabare, Idjwi, Uvira et Mwenga.

La valeur de l’existence d’un peuple autochtone étant tributaire de la présence d’une forêt (Aire protégée et Parcs),  détruire ces biodiversités, c’est altérer l’avenir et la valeur culturelle de ces peuples autochtones.

 Les assises de ce forum étaient l’apanage pour dissiper les malentendus autour de la conservation des écosystèmes du Parc national de Kahuzi Biega (PNKB) et prendre des résolutions fermes de la protection de l’environnement.

En guise des conclusions, certaines résolutions ont été prises dont la scolarisation des enfants PA, des opportunités d’emplois pour les  PA, la construction des centres de santé, interdiction d’abatage d’arbres, encourager le reboisement, rencontres sur la résolution pacifique des conflits.

Ces travaux ont indexé le Conflit foncier, la non implication des PA dans les instances de prise de décision, la discrimination des PA, la Non représentation des PA dans les ONG, les servi de l’Etat, comme quelques-uns des causes qui mènent des conflits qui ont été identifiés.

Et parmi les acteurs principaux, on cite notamment l’Etat congolais (ICCN, PNKB), les ONG, les députés, les chefs locaux et coutumiers, les Services publiques (cadastre, urbanisme) et les confessions religieuses. Les causes de conflits sont, entre autres le Non-respect des accords, la

Croissance démographique des PA (Tous ne sont pas mis dans les mêmes conditions), répartition équitable des responsabilités, la négligence, sa séparation et manque de cohésion entre PA, l’Absence des PA leaders (pour plaider leurs causes) a tous les niveaux; la coutume (les PA veulent préserver leurs valeurs culturelles) ; Ignorance des droits et devoirs par les PA, le disfonctionnement des services judiciaires, la corruption  des autorités ainsi que la non application des orientations des renseignements.

Willy Makumi

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube