Le ministre des Hydrocarbures alerte sur risque d’explosion gazeuse sur le Lac Kivu

Prenant la parole, le ministre des Hydrocarbures a fait le point sur le risque d’explosion

gazeuse sur le Lac Kivu. Il en ressort que les concentrations en gaz carbonique dans le lac

ont évolué de 40% en 2002 à 80% en 2004, particulièrement dans le Golfe de Kabuno

rendant imminent et permanent le danger de survenance d’une explosion. La prévention

du scénario catastrophe qui causera environ 1 million de morts en République

Démocratique du Congo et au Rwanda, passe essentiellement par deux solutions :

l’exploitation des gaz et le dégazage.

Pour ce faire, le Gouvernement a recruté conformément à la loi deux entreprises

spécialisées, l’une de droit français et l’autre de droit tunisien, pour implémenter les

solutions préconisées.

C’est ainsi que le ministre des Hydrocarbures a formulé les requêtes suivantes : la mise à disposition du solde du montant de la mise en oeuvre du projet auprès du Bureau Central

de Coordination (BCECO), Agence financière du projet, pour l’exécution effective du projet ; La mise en oeuvre du mécanisme d’exonération des équipements et matériels du projet ; La finalisation des travaux d’harmonisation des vues entre les services de l’Etat concernés dans le

projet de l’exploitation du gaz méthane du Lac Kivu sur le bloc Goma ; L’obtention de la dérogation pour les frais de régulation liés à l’enregistrement du contrat.

Selon le compte-rendu fait par Patrick Muyaya, ministre de la Communication et Médias, le Premier ministre s’est engagé à suivre personnellement ce dossier qui rentre dans le

cadre des engagements du Gouvernement à la suite de l’éruption du Nyiragongo.

Sur un autre chapitre, le ministre des Hydrocarbures a présenté au Conseil le Rapport sur

la mission officielle qu’il a effectuée respectivement dans les provinces du Kasaï-Oriental,

Kasaï-Central et du Haut-Katanga. Elle a porté essentiellement sur l’approvisionnement en produits pétroliers du Grand Kasaï et l’état de lieux de la chaîne d’approvisionnement du pays en produits pétroliers par la voie Sud.

Comme recommandations, il a préconisé la poursuite de la mission similaire dans la zone

Est du pays (Bunia, Goma, Bukavu) dès la semaine prochaine afin de permettre

l’implémentation urgente d’une procédure nationale unique du système

d’approvisionnement en produits pétroliers sur l’ensemble du territoire national

conformément aux textes en la matière.

Il y a également la mise en place des Commissions ad hoc pour statuer sur les

dysfonctionnements identifiés au Sud et la résolution de la problématique de

l’approvisionnement du Kasaï dans un bref délai pour permettre le redécollage des activités économiques et agropastorales dans cette partie du pays.

Le Conseil des Ministres a adopté le Rapport présenté ainsi que les mesures préconisées par le ministre des Hydrocarbures.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube