Le président Bijanu Mutunda : « Toute la grande famille de l’UDPS attend la réunification du parti »

Le Collectif des Cadres et Membres de l’UDPS/Tshisekedi poursuit sans désemparer son ballet politique axé sur la tenue du Conclave de l’unité, de la réconciliation et de la refondation de l’UDPS Originelle.

Vendredi 23 Décembre 2022 dernier, la délégation du Collectif conduite par son Coordonnateur National ad intérim, Monsieur Felly Fuamba Mubalamate, a été reçue par l’UDPS/Kibassa à son siège du Boulevard Lumumba à Limete.

Prenant la parole en premier lieu, le Coordonnateur National ad intérim du Collectif a fixé ses interlocuteurs sur le but de la visite de sa délégation. Il a, en outre, mis l’accent sur la réunification de l’UDPS en vue de permettre au Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo de rempiler pour un second mandat en 2023 en toute quiétude. Pour ce faire, la grande famille de l’UDPS actuellement émiettée a l’obligation morale de se réconcilier et de se mettre en ordre de bataille pour donner au Chef de l’État, de surcroît Co-Fondateur de l’UDPS, une vraie majorité parlementaire afin de matérialiser, pour le bien du Peuple congolais, l’ambitieux programme du Parti dénommé « le Peuple d’abord ».

Le chef de la délégation du Collectif a également insisté sur l’importance du Conclave qui consistera à vider en famille toutes les rancœurs et toutes les frustrations du passé avant l’organisation du Congrès apaisé. Car, au regard de l’atomisation de l’UDPS Originelle en plusieurs tendances et sensibilités, le Conclave s’impose, à juste titre, comme l’unique solution politique acceptable et incontournable.

Le Coordonnateur National ad intérim Felly Fuamba Mubalamate a aussi fait remarquer que la grande famille de l’UDPS, si elle ne fait pas attention, entrera dans l’histoire par la petite porte au cas où le Parti qui a accédé à la magistrature suprême de notre pays, parviendrait à disparaitre au moment où il dirige le pays. Pour éviter cette situation inédite, ce moment est propice pour la réunification. Il est souhaitable de le saisir. Ne dit-on pas qu’il faut savoir prendre une bonne décision au bon moment.

Il a terminé son intervention par rappeler aux uns et aux autres qu’en dehors du Conclave projeté, il n’existe aucune autre alternative pour avoir une UDPS réconciliée, requinquée et forte en vue de rassembler toute la base, toutes les compétences éparpillées et faire rêver encore notre Peuple.

Des ennemis internes et externes de la réunification de l’UDPS

Le Président National intérimaire de l’UDPS/Kibassu, M. Jean Smith Bijanu Mutunda, s’est estimé, pour sa part, flatté de recevoir la visite de la délégation du Collectif des Cadres et Membres de l’UDPS/Tshisekedi.

Le Co-Fondateur Bijanu Mutunda n’a pas porté les gants. Il a révélé que l’UDPS/Kibassa a toujours œuvré pour la réconciliation et la réunification du Parti : « Encore vivant, le Président Frédéric Kibassa Maliba avait adressé en son temps une lettre à son frère et ami, le Président Étienne Tshisekedi wa Mulumba, pour mettre fin à l’existence de ces deux ailes. En réponse, le Président Tshisekedi wa Mulumba avait promis que la réunification interviendra après les élections ». Ce qui est le cas maintenant, notent les observateurs.

Le Président National intérimaire de l’UDPS/Kibassa a saisi cette occasion pour mettre en garde la délégation du Collectif sur l’existence des ennemis internes et externes qui font un travail de sape contre la réunification du Parti. Ces ennemis sont plus dangereux et torpillent par leurs basses manœuvres toute initiative de réunification, a-t-il ajouté.

Enfin, le Co-Fondateur Bijanu Mutunda qui a loué la grandeur du Président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, a encouragé les Membres du Collectif à ne pas lâcher prise, à ne pas baisser les bras et à aller jusqu’au bout pour la simple raison que tous les Membres de la grande famille de l’UDPS attendent ce Conclave pour célébrer ensemble la réunification de l’UDPS, leur patrimoine commun.

Cette séance de travail s’est déroulée dans une véritable ambiance de famille. Les retrouvailles et les embrassades étaient au rendez-vous.

Jean Kabeya Mudiela Ndungu /CP

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube