Le processus de Nairobi impose un processus politique et militaire

Les rebelles M23 qualifiés des terroristes. Est-ce cela peut nuire au processus de la paix de Nairobi ? Dans sa réponse, Bintou Keita pense que le processus de Nairobi a très clairement indiqué deux voies : une voie politique qui est portée par l’accord entre les deux pays et les deux Chefs d’Etat, le Président Tshisekedi et le Président Kenyatta – il y a une voie politique portée par la facilitation kenyane. Et il y a aussi une voie militaire.

Dans la manière dont la MONUSCO, les Nations Unies, accompagnent le processus de Nairobi, nous reconnaissons ces deux voies, avec une primauté sur la partie politique puisque comme je l’ai dit, tout ce qui concerne la défaite au sens militaire va jusqu’à un certain point. Donc il faut donner la chance à d’autres mécanismes, et notamment aux mécanismes politiques, de se mettre en place.

« En termes de qualification, le gouvernement a donné sa qualification. Je ne suis pas juriste, donc je ne vais pas m’engager dans ce débat », pense-t-elle.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube