L’économie chinoise devrait se redresser d’ici fin mai, affirment des analystes

Alors que les récentes flambées de COVID-19 ont pesé sur l’économie chinoise, qui subit déjà la pression de la baisse de la demande, de l’impact sur l’offre et de l’affaiblissement des attentes, l’approche scientifique de la Chine consistant à équilibrer le développement économique etla lutte contre le virus devrait aider l’économie à reprendre des couleurs après les vacances du 1er mai.

D’autres politiques sont en préparation pour relancer les activités économiques en stimulant la consommation et en reprenant davantage la production industrielle dans les zones touchées par l’épidémie.

En raison des mesures anti-épidémiques strictes prises dans tout le pays, en particulier à Shanghai qui est soumise à des degrés divers de confinement, la consommation du pays dans de nombreux secteurs des services, du tourisme à l’industrie cinématographique, a été sévèrement limitée pendant les cinq jours de vacances du 30 avril au 4 mai, qui sont généralement une occasion importante pour les entreprises de générer des revenus.

Pendant les vacances, un total de 160 millions de personnes ont voyagé dans le pays, en baisse de 30,2% en glissement annuel, selon les données du ministère chinois de la Culture et du Tourisme publiées mercredi. Parallèlement, le secteur des voyages domestiques a généré des revenus de 64,68 milliards de yuans (9,8 milliards de dollars) pendant les vacances, en baisse de 42,9% en glissement annuel.

Les données de China Railway ont montré qu’environ 32 millions de passagers auraient voyagé en train du 28 avril au 5 mai, avec un nombre total de passagers à de faibles niveaux. Dans le même temps, les données de l’Administration chinoise de l’aviation civile (CAAC) ont montré que le nombre de passagers aériens transportés pendant les vacances a chuté de 77% en glissement annuel pour atteindre 2 millions.

Parallèlement, les revenus totaux au box-office du pays se sont élevés à 140 millions de yuans (21,18 millions de dollars) au cours des deux premiers jours des vacances, en baisse de près de 83% d’une année sur l’autre, selon les données de la plateforme de billetterie Maoyan.

Cependant, malgré un impact à court terme sur la croissance économique, les efforts antiépidémiques ciblés pour couper rapidement les chaînes de transmission ont laissé plus de place à la Chine pour supprimer plusieurs épidémies dans le meilleur intérêt de la population, avec des mesures pratiques affinées pour réduire autant que possible les impacts sur le développement économique et social, ont affirmé des experts.

« Alors que Shanghai, frappée durement par l’épidémie, a atteint l’objectif d’éliminer les cas de COVID-19 au niveau communautaire, nous pouvons nous attendre à une reprise économique à Beijing d’ici la fin du mois de mai », a déclaré mercredi au Global Times Cao Heping, économiste à l’Université de Pékin. Il a avancé que Shanghai devrait connaître un rebond rapide une fois l’épidémie contrôlée, compte tenu de l’énorme vitalité économique de la ville.

Une décision équilibrée

Avec l’apaisement de la situation épidémique à Shanghai, les autorités locales se sont précipitées pour déployer un ensemble de mesures visant à réduire les charges pesant sur les entreprises et à garantir des chaînes d’approvisionnement sans perturbation pour soutenir la reprise agricole et industrielle.

À l’heure actuelle, le taux de reprise de la production dans le secteur agricole de Shanghai a dépassé 93%, tandis que celui du segment des légumes a atteint 98%, a déclaré mercredi lors d’un point de presse Ye Junping, un responsable du département de l’agriculture et des affaires rurales de Shanghai. Les semences, les engrais et les machines agricole nécessaires pour les labours de printemps sont déjà en place, ce qui constitue une base solide pour la récolte de cette année, a ajouté M. Ye.

En outre, la Chine a établi une approche de « liste blanche » pour soutenir la reprise du travail des entreprises clés afin de minimiser l’impact du COVID-19 sur la chaîne d’approvisionnement.

Avec la liste blanche, Shanghai a autorisé 1854 entreprises à reprendre leurs activités, des entreprises clés comme SAIC Motor et le constructeur automobile américain Tesla voyant des voitures assemblées sortir des chaînes de production, tandis que la capacité de production des grands fabricants de semi-conducteurs SMIC et Hua Hong Semiconductor tourne actuellement à plus de 90 %.

« Bien qu’il existe de nombreuses solutions aux problèmes économiques, la clé est de contrôler efficacement les résurgences de COVID-19 dès que possible pour la reprise immédiate des activités économiques et sociales normales. C’est ce que fait le gouvernement local de Beijing », a affirmé mercredi Wang Guangfa, un expert en maladies respiratoires basé à Beijing.

Depuis que la pire épidémie depuis deux ans a frappé Shanghai, les récents pics de cas sporadiques à Beijing ont attiré beaucoup d’attention, tous les yeux étant tournés vers la capitale chinoise pour voir si la situation allait se détériorer comme elle l’a fait à Shanghai, et comment les activités économiques seraient affectées pendant les vacances du 1ermai.

La leçon tirée de l’expérience de Beijing est l’adoption de mesures antiépidémiques précises et l’ajustement dynamique de la couverture du confinement en fonction de l’émergence de cas confirmés, a indiqué M. Wang. Il a noté que la situation épidémique à Beijing était rassurante car il n’y a qu’environ 50 nouveaux cas signalés chaque jour, la plupart déjà dans des zones contrôlées.

M.Cao a déclaré que Beijing pouvait servir de modèle à d’autres villes pour équilibrer le travail antiépidémique et l’économie, en déplaçant en ligne les activités économiques hors ligne afin d’augmenter l’offre de services sans contact.

Beijing a annoncé mercredi la prolongation de la suspension des services de restauration pour tous les restaurants, après que de multiples infections aient été explicitement liées aux restaurants de la ville.

Bien que cela porte un coup dur à l’industrie alimentaire et de la restauration déjà en difficulté, cela a contribué à stimuler les ventes de plats à emporter et de livraison. La chaîne de produits frais d’Alibaba, Hema Fresh, a indiqué au Global Times que les ventes d’aliments rôtis à emporter sur la plateforme avaient doublé d’une année sur l’autre dimanche, avec les brochettes préparées et les steaks assaisonnés en tête des ventes pendant les vacances.

Des politiques agressives attendues

En plus de trouver un équilibre entre la suppression du coronavirus et le développement économique face aux épidémies sporadiques du variant hautement infectieux Omicron, les experts ont noté que davantage de mesures macroéconomiques, en particulier des mesures de relance budgétaire, étaient nécessaires pour renforcer la confiance des entreprises et des résidents.

Une réunion du Bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois (PCC) tenue le 29 avril a annoncé que les politiques établies seraient rapidement mises en œuvre, y compris les remboursements et réductions d’impôts, les réductions de frais et une gamme d’outils de politique monétaire. En outre, des politiques supplémentaires axées sur des objectifs seront conçues et mises en œuvre en temps opportun et bénéficieront d’une certaine marge de manœuvre.

L’emploi est crucial pour une croissance économique stable, et à cette fin, la consommation doit être efficacement stimulée, a déclaré Li Xunlei, économiste en chef chez Zhongtai Securities. Il a appelé à l’émission de coupons de consommation pour stimuler la consommation et, par conséquent, stimuler la production.

En plus des coupons de consommation ciblés accordés aux groupes à faible revenu, le gouvernement central pourrait émettre aux résidents des coupons de consommation générale d’une valeur totale d’environ 1400 milliards de yuans, et « le plus tôt sera le mieux », a noté M. Li.

Plusieurs localités en Chine ont déjà émis des coupons et des « enveloppes rouges » numériques, parmi une variété d’autres avantages. Le hub technologique de Shenzhen, dans la province du Guangdong (sud), qui vient de sortir de récentes épidémies de COVID-19, a émis un total de 500 millions de yuans de coupons à partir de jeudi, soit l’une des plus grosses sommes annoncées par une ville chinoise à ce jour.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube