Les FARDC accusent le Rwanda d’avoir changé la tenue de ses militaires pour se dissimuler aux côtés des terroristes du M23

Dans un communiqué officiel, les Forces Armées de la République Démocratique du Congo informent l’opinion nationale et internationale que, depuis l’arrestation des militaires de la Force Spéciale rwandaise dans le territoire de Rutshuru, au Nord-Kivu, le Rwanda a changé la tenue de ses militaires pour dissimuler sa présence dans le territoire congolais aux côtés des terroristes du M23.

« Le Rwanda a déployé dans les environs de Tchanzu 500 militaires des Forces Spéciales, tous habillés d’une nouvelle tenue de couleur vert-noir et coiffés des casques de sa Force Spéciale », indique ce document signé par le Général de Brigade Sylvain Ekenge Bomusa Efomi, Porte-Parole du Gouverneur.

Pire encore, les terroristes du M23, soutenus par le Rwanda, leur mentor naturel, se sont intentionnellement attaqués à la MONUSCO à Muhati, non loin de Bikenge, dans le Groupement de Jomba en territoire de Rutshuru. Pourtant la Force de la MONUSCO est en plein exercice de sa mission conformément au mandat du Conseil de Sécurité des Nations-Unies.

Au cours de cette autre attaque, trois Casques Bleus tanzaniens ont été blessés dont un grièvement. Ce dernier a été évacué pour des soins appropriés.

Rappelons que cette nouvelle attaque dirigée contre les Casques Bleus intervient après tant d’autres, surtout celle contre l’hélicoptère de la MONUSCO qui a été abattu et qui a coûté la vie à huit Soldats de la Paix. En s’attaquant à la Force des Nations-Unies, le M23, soutenu par le Rwanda, confirme son caractère terroriste.

La population congolaise est appelée à la vigilance et à dénoncer la présence de toute personne porteuse d’arme habillée en tenue vert-noir.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube