Les FARDC et la Monusco envisagent de reprendre Bunagana pour normaliser la vie de la population locale

Selon le point fait par le Lieutenant-colonel Frederic Harvey de la Force de la MONUSCO sur la situation militaire, il convient de souligner qu’au cours des deux dernières semaines, la Force a continué par effectuer des patrouilles multiformes, des reconnaissances aériennes, des escortes et de nombreuses activités opérationnelles.

A l’en croire, la plupart des actions de la Force sont toujours axées sur l’application et le soutien du mandat, la protection des civils, le soutien aux institutions de la RDC. En outre, la Force de la MONUSCO aide également de manière constante FARDC avec un soutien logistique, des renseignements, des conseils opérationnels, du soutien médical, de partage d’informations, l’évacuation des blessés et surtout la formation dans la recherche du renforcement des relations avec les FARDC dans la livraison de la protection des civils.

En Ituri, la Force de la MONUSCO a effectué des patrouilles dans la zone générale de Blukwa pour atténuer les atrocités de CODECO contre les sites de déplacés internes et la communauté Hema. Concernant le document signé par les miliciens CODECO initiant leur volonté d’adhérer au processus de Nairobi pour cesser les hostilités contre les FARDC, la PNC et les civils, la Force de la MONUSCO s’intéresse étroitement de la situation existante.

L’opération dans la région de Rutshuru a commencé peu après que les militants du M23 aient lancé une attaque contre les troupes de la MONUSCO à partir de plusieurs directions. Les troupes de la Force de la MONUSCO ont riposté proportionnellement en utilisant les moyens les plus appropriés. Depuis le 22 mai 22, les troupes de la MONUSCO sont déployées dans la zone générale pour dissuader le M23 de commettre de nouvelles atrocités.

Plus tôt le 13 juin 2022, la position de Bunagana était tenue par les FARDC juqu’au moment où le M23 s’est emparé de la position. Les troupes onusiennes sont en position défensive à environ 4 km de Bunagana. Avec les activités opérationnelles en cours dans la zone générale de Rutshuru, la Force, tout en se soutenant mutuellement des FARDC envisage de reprendre la position de Bunagana pour normaliser la vie de la population locale.

A Beni, explique-t-il, la sécurité reste préoccupante, toutefois les troupes de la MONUSCO sont déployées à Mayi Moya et Mutwanga pour surveiller toutes les activités des ADF et ont pris des mesures décisives contre ce groupe armé.

En raison de la situation instable existante, les troupes de la MONUSCO ont envoyé des soldats pour réagir rapidement, contrôler et protéger les civils. La Force continue d’être vigilante afin de maîtriser toutes les éventualités.

Au Sud-Kivu, la situation générale continue d’être instable en raison des affrontements entre les éléments Red Tabara Imbonerakure et Maï-Maï Kirikichoe. Les forces de la MONUSCO effectuent des patrouilles de jour et de nuit dans la zone pour accroître la protection des civils et réduire l’action des groupes armés. En deux semaines, plusieurs cadres de groupes armés se sont rendus aux forces de la MONUSCO par peur des combats dynamiques et des conditions de vie misérables qu’ils vivent.

L’intensification des patrouilles de la Force MONUSCO et du nombre des opérations a permis de réduire les attaques des groupes armés contre les personnes déplacées. Nos forces dans tous les secteurs s’acquittent avec diligence et détermination de leurs missions pour assurer la protection des civils en RDC.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube