Les Nations Unies préoccupées par l’augmentation des discours de haine

Les Nations Unies sont par ailleurs profondément préoccupées par le nombre de rapports faisant état d’une augmentation des discours de haine dans le pays contre certaines communautés, notamment dans le contexte de la résurgence du M23. Partout en RDC, les discours de haine doivent être combattus de manière proactive.

A ce titre, la MONUSCO a réuni le 6 juin dernier à Goma les dirigeants communautaires Hunde, Hutu, Nande, Nyanga, Tembo et Tutsi pour les sensibiliser à la cohésion sociale et à la coexistence pacifique entre communautés. A l’issue de la rencontre, les six leaders communautaires ont signé un communiqué conjoint dans lequel ils exhortent également tous les acteurs politiques et de la société civile de s’abstenir de recourir à toute forme d’incitation la haine et de ne pas sombrer dans la violence et la division.

Une initiative similaire a également été organisée dans le territoire de Rutshuru et où, là encore, les leaders communautaires ont publié un communiqué appelant à la cohésion et à la paix entre les différentes communautés.

A Uvira et Baraka, dans le Sud-Kivu cette fois, la MONUSCO a facilité depuis le début du mois de juin une série d`activités pour renforcer la cohésion sociale, réduire la violence intercommunautaire et lutter contre les discours de haine.

Et dans la Province de l’Ituri, toujours dans le cadre de son mandat, la Monusco a financé à hauteur de 275,000 dollars trois projets de réduction des violences communautaires (CVR) à une centaine de km de Bunia.

Il s’agit de deux projets de réhabilitation de routes et d’un projet de construction d’un marché à Bukiringi. Elle se félicite également des dialogues intra-communautaires au sein des communautés Bira et Lendu, qui ont abouti à des engagements de cessation des hostilités du FPIC et de la CODECO. Ces engagements doivent être se concrétiser par un arrêt total des violences sur le terrain.

Sur un autre volet, la MONUSCO félicite le Parlement congolais pour le vote de la loi sur la promotion et la protection des peuples autochtones adoptée le vendredi 10 juin 2022 par le Senat congolais. La mission a participé activement au plaidoyer ayant abouti à cette avancée majeure.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube