« Les terroristes du M23 ont coupé la liaison Rutshuru-Bunagana » (Min. Défense)

Le Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Intérieur, Sécurité, Décentralisation et Affaires Coutumières, a informé le Conseil sur l’état du territoire qui reste dominé par la poursuite des opérations militaires ordonnées par le Commandant Suprême des Forces Armées de la République Démocratique du Congo et de la Police Nationale Congolaise, pour anéantir la capacité de nuisance des groupes terroristes et autres forces négatives, notamment dans les Provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu.

L’état d’esprit de la population a été caractérisée par : La mobilisation de l’opinion nationale et des manifestations à travers le pays contre l’agression du Rwanda sous couvert du mouvement terroriste M23 ; La prestation de serment devant le Chef de l’Etat, Magistrat Suprême, de trois juges nommés à la Cour Constitutionnelle, le 15 juin 2022 ; L’adoption, le 13 juin 2022, par le Sénat, de la Proposition de la Loi électorale ; La clôture, le 13 juin, de la visite du Roi des Belges en République Démocratique du Congo.

A la suite du Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Intérieur, Sécurité, Décentralisation et Affaires coutumières, le Ministre de la Défense Nationale et Anciens Combattants, est revenu essentiellement sur les opérations militaires en cours menées par le Rwanda, sous couvert des terroristes du M23, et les ADF/MTM.

Il a mis en exergue et en évidence les faits ci-après : La violation de nos frontières par l’armée rwandaise dans le Nord-Kivu ; L’activisme des terroristes ADF/MTM dans les Territoires de Beni et d’Irumu ; La persistance des attaques intercommunautaires dans la province de l’Ituri ; L’attaque des positions des FARDC sur l’axe Bunagana par les terroristes du M23 qui ont coupé la liaison Rutshuru-Bunagana ; Le lancement des obus depuis Ruhengiri au Rwanda. Ces obus ont explosé dans une école de la localité Biruma, tuant deux enfants Congolais de 7 et 6 ans.

Le Ministre de la Défense Nationale et Anciens Combattants a aussi fait état de l’évolution notable dans les négociations de paix entre le Gouverneur Militaire et les groupes armés : Bira d’abord représenté par cinq de ses grands chefs il y a un mois, et ; CODECO ensuite représenté par six de ses principaux leaders.

Ces négociations ont abouti à un accord d’accompagnement de la pacification par la MONUSCO et le Gouverneur Militaire.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube