Les vraies raisons de l’arrestation du Fédéral de l’UDPS et chef de secteur entre Kasaï Lunyeka

Le Président Sectionnaire de UDPS/Tshisekedi de du Secteur de l’entre Kasaï-Lunyeka, M. Kalenga Dianyama est aux arrêts depuis jeudi 28 avril 2022 et mis sous MAP à la prison centrale de Tshikapa, pour les faits qu’il ignore, qui sont fabriqués par les ennemis de UDPS.

Son avocat interrogé sur place cite une main noire des politiciens en l’occurrence un député national et une autorité politico-administrative sur place à Tshikapa. Pour lui, son client est victime de son savoir-faire dans son entité. Il a refusé de comploter contre sa base, c’est pourquoi ils ne veulent pas de lui, il est innocent, même le magistrat avait du mal à lui reprocher de quelque chose. Mais comme cette fois-ci, il a reçu des appels venant de partout, voilà pourquoi il a agi injustement.

A en croire notre source, il s’agit d’un député national élu dans le territoire de Tshikapa/Kamonia et une autorité politico-administrative provinciale, tous deux fils du territoire de Tshikapa et membres d’un même parti politique et regroupement politique du FCC. Ils disent qu’ils sont membres de l’Union Sacrée de la Nation, alors qu’ils n’ont jamais adhéré officiellement à la vision du chef de l’État Félix-Antoine Tshisekedi.

Pour rappel, lors des élections de 2018, cette autorité politico-administrative de la province et son mentor élu député national du territoire de Tshikapa/Kamonia, avaient dans leur meeting électoral déclaré que si l’actuel Chef de l’État Félix-Antoine Tshisekedi passait comme Chef de l’État dans ce pays, ils doivent donner leurs mains à couper.

Pour eux, c’était Shadary où rien. Et dans cette même occasion, ils ont ordonné à leurs membres de déchirer les insignes (drapeaux, banderoles, etc. de UDPS) juste après la fin du mariage FCC-CACH. Ils continuent toujours à engager la guerre contre la famille politique du Chef de l’Etat.

Disons que le Chef de Secteur et membre du Parti présidentiel susvisé a été nommé par le Gouverneur de Province Dieudonné Pieme l’année passée, quelques mois après la suspension de l’ancien Chef de Secteur Tshibola Kalumbu qui est membre d’un même parti politique que les deux qui ont instrumentalisé le parquet.

Depuis sa nomination à la tête de cette entité, cet élu du peuple et son disciple qui est une autorité politico-administrative provinciale cherchaient par tous les moyens le faire partir sans succès. Mais ils ont récemment, après leur descente dans cette partie de la Province au mois de janvier courant, quelques jours après l’arrivée du Chef de l’Etat à Tshikapa, monté de fausses accusations envers ce cadre du parti et Chef d’entité. Ils ont instrumentalisé le parquet pour son arrestation immédiate et l’humilier en public. Ceci, pour que celui qui était là qui est de leur obédience, puisse reprenne la commande de ce Secteur.

Les militants de l’UDPS/Kasaï/Tshikapa que nous avons contacté, se disent très fâchés et exigent sa libération sans aucune condition. Selon eux, ils sont prêts pour marcher dans prochaines heures, en cas de sa non libération afin de dénoncer cet acte biaisé posé par ce Magistrat. Ils demandent l’intervention ou l’implication de leur hiérarchie du Parti au niveau national pour que le Sectionnaire qui est mis en prison sans aucun motif valable soit immédiatement libéré et remis dans ses droits.

Jean-Luc Bakampenda depuis Tshikapa ville

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube