Levée de l’embargo sur les armes : Fatshi, une victoire diplomatique

Enfin, la diplomatie du président Félix Tshisekedi a payé. La Rdc est délivrée de cet envoutement maléfique de notification d’achat d’armes, au moment où les terroristes du M23 se ravitaillaient en armes ultra-modernes chez leur parrain rwandais. A ce jour et grâce à sa loi de programmation doté d’un budget d’1 milliard de dollars Us, la Rdc peut maintenant envisager la montée en puissance de son armée pour être à même de protéger la souveraineté et l’intégrité du territoire national.

Une victoire de la diplomatie active, agressive et perspicace de Félix Tshisekedi.  C’est ce que l’on peut dire après que le Conseil de sécurité de l’ONU ait décidé à l’unanimité, dans un vote ce mardi 20 décembre 2022, de mettre fin au régime de notification d’achat d’armes imposées depuis plusieurs années à la République démocratique Congo.

Comme pour dire que la République démocratique du Congo peut désormais se procurer des armes de son choix et sécuriser son territoire. La résolution proposée par la France a été votée à l’unanimité par 15 membres de Conseil de sécurité, a-t-on indiqué. Le même Conseil de sécurité a le même jour prorogé d’un an le mandat de la Monusco en RDC. Cette levée des sanctions vient ainsi mettre fin aux longues années d’injustice à l’encontre de la RDC par les Nations-Unies

C’est ainsi que dans un communiqué officiel, le Gouvernement salue le vote unanime du Conseil de Sécurité des Nations Unies qui met fin à une injustice. « Le Gouvernement salue l’adoption, par le Conseil de Sécurité de l’ONU, de la résolution levant l’exigence de notification d’achat d’armes en vertu du régime de sanctions 1533 de la République Démocratique du Congo », indique ce document signé par Patrick Muyaya, ministre de la Communication et médias.

Le même document souligne que cette résolution approuvée à l’unanimité par les membres du Conseil de Sécurité vient ainsi réparer une injustice qui empêchait notre pays à se doter librement d’équipements militaires devant permettre aux Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) d’avoir les capacités nécessaires à défendre la patrie face notamment à l’agression rwandaise sous couvert du mouvement terroriste M23.

Enfin, le Gouvernement prend acte du prolongement du mandat de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la Stabilisation en République Démocratique du Congo (MONUSCO) d’une année tout en réaffirmant sa détermination à poursuivre la mise en œuvre du Plan de retrait progressif et échelonné conformément à la volonté exprimée par la population congolaise.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube