L’humanité célèbre ce 19 août la journée de l’aide humanitaire

Cette journée a été créée par l’Assemblée générale des Nations Unies à la suite des attentats de Bagdad de 2003 pour sensibiliser le public aux activités humanitaires dans le monde et rendre hommage à tout le personnel humanitaire qui s’emploient à promouvoir la cause humanitaire, y compris celles et ceux qui ont perdu la vie dans l’accomplissement de leur mission humanitaire.

Chaque jour à travers la RDC, ce sont des milliers d’acteurs humanitaires, notamment des Congolaises et des Congolais, qui se mettent au service de milliers de personnes, parmi les plus vulnérables pour leur apporter de l’eau, de la nourriture et d’autres services de première nécessité. Chaque année, un thème est choisi et pour 2021, il nous rappelle que « Dans la course contre la crise climatique, nous ne pouvons laisser personne de côté. » Le changement climatique est une réalité en République démocratique du Congo, comme on a pu le voir avec les nombreuses inondations qui nous ont été rapportées.

En RDC, la crise humanitaire est complexe et multiforme : épidémies chroniques, insécurité alimentaire, manque de services de base, et bien sûr les conflits, la violence et l’insécurité dans de nombreuses provinces de l’Est du pays, notamment le Nord Kivu et l’Ituri. Les humanitaires travaillent dans un contexte difficile, marqué par l’insécurité et les actes de violence, mettant ainsi leurs vies en danger. Ce sont les mêmes violences qui menacent les vies des populations et qui affectent les opérations humanitaires et réduisent l’accès aux personnes qui ont besoin de notre aide.

Au cours du premier semestre 2021, 166 incidents sécuritaires ayant un impact direct sur les travailleurs humanitaires ont été signalés dans toute la RDC. Les plus graves ont entraîné la mort de 5 travailleurs humanitaires, dont quatre étaient congolais, 14 blessés et 17 enlèvements. Actuellement plus de 5 millions de personnes sont déplacées à l’intérieur du pays ; plus de 27 millions souffrent d’insécurité alimentaire- ce sont là des chiffres qui montrent la sévérité et l’acuité des souffrances en RDC. Les acteurs humanitaires sont sur plusieurs fronts et font ce qu’ils peuvent pour alléger les souffrances des populations et sauver des vies.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube