Malgré l’état de siège: La société civile alerte sur la recrudescence de l’insécurité à Butembo

Depuis l’installation des autorités policières au niveau urbain et dans les quatre communes de la ville de Butembo, la société civile locale a enregistré 50 cas d’incursions nocturnes et à mains armées dans un intervalle de deux mois.

Le quartier Kitulu de la commune Mususa, le quartier Rughenda de la commune Bulengera sont les plus touchés par cette nouvelle forme de banditisme. Les inciviques  opèrent avec des pieds de buches connus sous le nom de Kasuku à Butembo. Un phénomène combattu sans extraire visiblement les racines par le Maire en congé Mbusa Kanyamanda.

C’est dans une déclaration rendue publique ce samedi 24 juillet que les forces vives de Butembo ont détaillés les griefs causés à la paisible  population qui n’attend que le retour de la paix avant de se plier à ces activités quotidiennes

Les agriculteurs de la ville de Butembo n’échappent pas  à la paie obligatoire de 1000 francs congolais aux barrières périphériques de Butembo, notamment les barrière de Kunguta, Komba,Kitakandi, Buteghe et Cugeci.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube