Mariage élections 2023-recensement : Couple inséparable et indissoluble « BETTENS NTUMBA »

Le couple élections 2023-recensement est  inséparable et indissoluble, car le recensement est un outil indispensable de la transparence et de la crédibilité des élections. Les élections relèvent de la souveraineté nationale, son organisation, nécessite la transparence, la crédibilité et l’indépendance, lesquelles ayant été garanties par la nouvelle loi électorale.

Le recensement est l’un des défis majeurs qui guettent la Rdc depuis le commencement de l’élection présidentielle en 2006 jusqu’à nos jours.

A cet effet, les élections 2023 doivent être soumises au préalable de recensement pour éviter les tares du passé inhérent aux conflits post électoraux, des contestations des élections et parfois la crise de légitimité. Cette façon d’organiser les élections sans recensement n’est pas de nature à favoriser la transparence et la crédibilité des élections. Nous devons éviter l’hécatombe électorale et politique, car les élections ne sont pas la source de division, mais plutôt de concorde et de l’harmonie nationale. Il est utile d’épuiser ce préalable lié au recensement pour les élections 2023.

L’histoire électorale de notre pays, nous renseigne que le défaut de recensement s’explique par le fait que le Rdc était au stade de balbutiement électoral et, en plus, par manque de volonté politique. Cela ne doit pas devenir  une monnaie courante ou un motif d’organisation des élections contrairement aux us et coutumes électoraux, car l’amateurisme a pris le dessus sur le professionnalisme requis. Il faut une nouvelle image des élections, le manque d’expérience électorale a élu domicile dans notre pays.

Le moment est venu d’éviter les erreurs du passé. Cela demande la prise de conscience, car nul n’ignore que dans le pays sérieux, les élections ne doivent pas être organisées sans recensement. L’un ne peut exister sans l’autre.

Dans le cas où le facteur temps pose problème, nul n’empêche au Congolais de réfléchir, car les élections ne sont pas une panacée à tous les maux. Chers compatriotes, élection sans recensement est une élection aveugle. Respectons ce préalable pour asseoir la démocratie électorale.

Dans le cas contraire, le pays continuera à connaitre les conflits post électoraux tant que les congolais n’auront pas perçu la nécessité de recensement et d’autres outils inhérents à l’organisation des élections. Unissons-nous pour l’intérêt du Congo. Il est nécessaire de rappeler le dicton Lumumba: « Congo uni, pays fort ».

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube