Maroc-RD Congo: le Complexe Mohammed V, porte-bonheur des Lions !

Le 29 mars prochain, la sélection marocaine va retrouver le Complexe Mohammed V pour son match face à la RD Congo. Les Lions de l’Atlas, qui visent une sixième qualification pour la Coupe du monde, pourront se rappeler les bons souvenirs de qualifications précédentes, sur la pelouse de «Donor».

En trois visites au Complexe Mohammed V depuis 1970 pour un tour final de qualification pour la Coupe du monde, l’équipe marocaine a toujours connu des joies de qualification très marquantes. A «Donor», les Lions de l’Atlas ont toujours fait vibrer les supporters lors de matchs de qualification décisifs. Retour sur trois rencontres de folies.

De Casa à Mexico

C’était une grande première pour l’Afrique, qui disposait d’une place qualificative assurée pour l’édition 1970 du Mondial joué au Mexique. Pour déterminer le détenteur du billet, trois tours de qualification ont été organisés pour les 11 équipes en lice.

Au tour final, le Maroc héritait d’une poule aux côtés du Nigeria et du Soudan. Ahmed Faras et ses coéquipiers ont fini en tête, se qualifiant ainsi pour la phase finale de la Coupe du monde pour la première fois de l’histoire.

 A domicile, les deux matchs de la sélection nationale avaient eu lieu au Stade d’Honneur. D’abord une première victoire (2-1) contre les Super Eagles, le 21 septembre 1969, puis un deuxième succès face aux Soudanais (3-0), un mois plus tard.

Un Maroc-Zambie et le but mémorable de Laghrissi

Nous sommes le 10 octobre 1993 et le Maroc doit impérativement s’imposer contre la Zambie pour pouvoir se qualifier pour la 3e fois de son histoire en Coupe du Monde. D’ailleurs, les éliminatoires de cette édition américaine n’ont pas été de tout repos pour les Lions.

A la surprise générale de l’entraîneur Abdellah Ajiri, alias « Blinda », la titularisation de l’attaquant de l’AS FAR, Abdeslam Laghrissi. Ce dernier avait pris la place de Hassan Nader.

Après une première période où les occasions marocaines se faisaient rares, l’arbitre siffle une faute à la 50e pour les Lions de l’Atlas. Une belle combinaison au milieu, suivie d’une excellente ouverture par Taher Lakhlej à Abdelkrim El Hadrioui. Ce dernier lève ses yeux et adresse un centre millimétré vers la surface, Laghrissi bien démarqué, reprend et marque par la tête, devant 100.000 spectateurs venus de toutes les villes du royaume.

L’inoubliable Maroc-Ghana

C’était le 7 juin 1997 dans une soirée à Casablanca. Le Maroc affrontait le Ghana et jouait sa qualification à une deuxième Coupe du monde consécutive, après 1994.

Portés à nouveau par le public, les Lions ont réussi à arracher la victoire (1-0) à la 67e minute. Hadrioui, le latéral gauche, tente de trouver Hadji dans la profondeur mais le défenseur ghanéen repousse le ballon, qui revient par la suite dans les pieds du joueur du Benfica. Il adresse un amour de centre à l’attaquant de la Renaissance de Settat, Khalid Raghib. Ce dernier envoie une nouvelle tête laissant le gardien adverse sur place.

L’équipe du Maroc est ainsi qualifiée pour la 4e fois à la Coupe du monde 98. Khalid Raghib et Henri Michel sont portés en triomphe au coup de sifflet final.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube