Matata dit n’avoir pas obtenu les pièces nécessaires pour sa défense

C’est ce lundi 05 juillet 2021 que le Bureau du Sénat que présidait le sénateur Modeste Bahati Lukwebo a entendu la réplique du sénateur Matata Ponyo au réquisitoire du Procureur général près la Cour Constitutionnelle. Après la procédure d’usage comme l’indique le procès-verbal rédigé à cet effet, la parole a été accordée au sénateur Matata Ponyo, qui a déploré le fait qu’en dépit du délai lui accordé, il n’a pas pu obtenir, ni du ministre des Finances, ni de la Direction générale de la dette publique (DGDP), les pièces nécessaires pour sa défense.

Complété par son avocat Me Shebele Michel, il a estimé qu’il est préjudicié par les actes posés en tant que ministre des Finances, car il est justiciable de la Cour de Cassation. Mais le Bureau en délibérant a fait observer qu’à l’époque, le sénateur Matata Ponyo fut à la fois ministre des Finances et Premier ministre. M. Patrice Kitebi fut ministre délégué auprès du Premier ministre.

Après que le Bureau ait demandé au sénateur de disposer, il a ensuite immédiatement fait la vérification des textes des lois évoqués par le Procureur général près la Cour Constitutionnelle, ainsi que les dispositions du Règlement intérieur du Sénat par le Bureau, avant de lever la séance. C’est par la suite que tous les six membres du Bureau présents ont décidé de l’autorisation des poursuites contre le sénateur Matata Ponyo et de la levée de ses immunités parlementaires.

Blog Comments

Bonjour !

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube