Messi et le PSG éliminés par Nice

Les Niçois fondent sur Bulka, auteur de l’arrêt décisif sur le tir au but de Simons. Le Gym est en quart de finale de la Coupe de France aux dépens du PSG.

L’OGC Nice a eu raison du PSG aux tirs au but, ce lundi au Parc des Princes, lors du huitième de finale ultime de la Coupe de France. Avec un quart à venir face à l’OM, dès la semaine prochaine.

Le Gym pose décidément problème au PSG. Seule équipe, parmi les 14 réceptions parisiennes déjà effectuées cette saison, à avoir privé le Parc des Princes de victoire toutes compétitions confondues (0-0 en championnat en décembre dernier), l’OGC Nice a remis ça ce lundi dans le cadre des huitièmes de finale de la Coupe de France. Plus fort encore, les Aiglons sont venus à bout aux tirs au but d’un club de la capitale qui – en-dehors de la finale 2019 perdue aux tirs au but face à Rennes – restait sur 44 matches sans revers dans la compétition.

Cet aboutissement pour les Niçois est venu au terme de 90 minutes pauvres en intensité et en opportunités, de part et d’autre, si ce n’est dans les cinq dernières minutes de la rencontre. Titulaire pour l’occasion, Messi notamment a déçu avec son numéro 10 dans le dos. Et Mbappé, lancé dans le bain à la 64e minute aux dépens d’un Icardi fantomatique, n’a pas eu l’écot escompté. « On doit continuer à travailler, ne surtout pas baisser la tête car il y a des matches très importants à venir », soufflait à chaud Verratti sur l’antenne d’Eurosport. La tête, peut-être, à la C1 et au Real Madrid.

Bulka fait mal au PSG

« Ils ont joué leur foot et nous on a été solides, dixit Lemina après coup. Ça s’est joué aux penaltys, on a eu la chance avec nous et un grand Bulka dans le but, on le remercie pour ça ! » Ironie du sort en effet, c’est bien le portier polonais prêté par le PSG qui aura été le héros de la soirée, en repoussant les tirs au but de Paredes et Simons, quand Donnarumma n’a guère fait échec qu’au seul Delort (0-0, 5 tab à 6 pour Nice).

Pas le temps néanmoins de savourer et de se relâcher un peu qu’un autre gros morceau se profile à l’horizon pour les Azuréens en Coupe de France. En quart la semaine prochaine, c’est face à l’OM, à l’Allianz-Riviera, que les hommes de Christophe Galtier tenteront cette fois de faire la différence. Avec en mémoire les tristes évènements observés dans cette même enceinte en août dernier lors du match de la 3e journée de L1 entre les deux équipes.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube