Modeste Bahati et Bintou Keita pour un consensus dans le choix des animateurs de la CENI

Les questions liées à la réforme de la Ceni et la désignation des membres de cette institution d’appui à la démocratie étaient au centre d’un échange que le président du Sénat a eu avec la représentante du Secrétaire général des Nations Unies le jeudi à Kinshasa.

Au cours de cette entrevue, Modeste Bahati Lukwebo et Bintou Keita étaient unanimes pour un grand consensus dans la désignation des animateurs de la centrale électorale pour éviter les contestations et le chaos à l’issue des élections à venir.

La cheffe de la Monusco a émis le vœu de voir les composantes tenir compte de la représentativité de la femme au sein de la CENI. Bintou Keita a par ailleurs déploré la montée de la violence verbale et le tribalisme dans la société congolaise ce dernier temps.

« Vous savez que la première fois que je suis venue rencontrer son excellence, c’était en mars dernier, nous sommes maintenant au mois de Juillet. C’était le moment d’échanges importants sur différents sujets, notamment nous avons passé en revue les éléments de priorité de son discours lors de la rentrée parlementaire, mais aussi nous avons insisté sur les priorités de l’époque, qui consistent à débuter les réformes et les réformes électorales étaient au cœur de notre discussion », a expliqué Bintou Keita à la presse.

Le gouverneur ai de la Tshopo a été aussi reçu en audience par le président du Sénat. Désigné gouverneur intérimaire il y a 60 jours, Abibu Sakapela est venue solliciter des conseils auprès de Modeste Bahati Lukwebo pour le développement de sa province.

« Je suis venu dresser l’état de lieu de la province de la Tshopo. Comme vous le savez, depuis un certain temps, nous avons été désignés comme gouverneur intérimaire. Nous sommes venus échanger avec le président du Sénat et solliciter son accompagnement par rapport aux problèmes auxquels nous sommes confrontés. Il nous a rassurés de son accompagnement, et aussi de transmettre à qui de droit certaines recommandations dont nous avons besoin pour la bonne marche de la province de la Tshopo », dit-il.

Une autre délégation reçue par Modeste Bahati Lukwebo, c’est celle conduite par le sénateur Miruho Stéphane, le rapporteur du caucus des Sénateurs du Sud-Kivu. Composée des deux députés provinciaux, de la ministre provinciale de l’Education et des représentants des syndicats du secteur de l’enseignement du Sud-Kivu, la délégation est venue solliciter l’implication du président de la haute chambre en vue de trouver la solution aux différents problèmes dont fait face le secteur de l’enseignement dans cette partie de la Rdc. Modeste Bahati Lukwebo qui fait le développement et l’amélioration des conditions des vies des provinces son cheval de bataille, a promis son soutien à ses hôtes.

Leave a Comment

Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On InstagramVisit Us On Youtube